Elle est royale la syrah 2011 de St-Saphorin de Marco et François Grognuz

Cette galerie contient 2 photos.

C’était un voeux souhaité et annoncé en début d’année : le plaisir de transmettre encore et toujours plus de vins d’émotion.

Cette syrah vaudoise de St-Saphorin est un exemple parfaitement réussi de la concrétisation de ce souhait. Ce vin n’est pas seulement techniquement irréprochable, il possède une âme, de la chair et un corps habillés à la perfection.

Dès le premier nez on sait que l’on ne va pas être grognon avec la syrah des Grognuz !syrah 2011 St-Saph GrognuzCe nez est franc, pur, puissant. Il est fruité, avec des notes de petits fruits noirs, accompagné d’un boisé grillé fin mais intense qui réussit à ne pas dominer le fruité. En bouche, ce boisé accompagne le fruité de la même façon, avec une véritable élégance et même avec intelligence. La concentration de cette syrah séduira les amateurs de vins riches autant que ceux qui préfèreraient un vin où la finesse est exaltée. Pourquoi ? Sans aucun doute parce que le point d’équilibre est atteint. C’est plus qu’un vin, c’est de l’art. Chapeau ! Ceux qui disposent d’un magnum seront heureux …d’en profiter doublement.

Ajoutons que le chardonnay élevé en barrique dégusté récemment présentait une trame dense sinon puissante, beaucoup de fruits et un élevage ayant la même classe.

Au programme de notre fin d'année : la 6e édition de la syrah au fil du Rhône les 14 et 15 novembre prochains à la maison de la famille à Génoliez.

Au programme de notre fin d’année : la 6e édition de la syrah au fil du Rhône les 14 et 15 novembre prochains à la maison de la famille à Vérolliez (St-Maurice, VS).

le lien vers l’article de ma visite en hiver 2013 à la Cave des Rois

Toutes les galeries | Laisser un commentaire

L’humagne Rouge 2011 du Château de Glérolles

Cette galerie contient 2 photos.

Et si l’unique humagne rouge de Lavaux -et même vaudoise, avait tous les arguments pour mettre d’accord les vins de  Cornalin de la Vallée d’Aoste et l’humagne du Valais ?

En tout cas, cette cuvée s’était offert le luxe du premier prix catégorie « autre cépage rouge pur » au Grand Prix des Vins Suisses 2013 (ex aequo avec le cornalin Réserve 2011 de la maison valaisanne JR Germanier). Elle m’avait emballé lors de cette soirée, où elle avait été servie à notre table.Humagne rouge 2011 du Ch de GlerollesBelote et rebelote  il y a quelques jours à la maison avec la bouteille que m’a fort aimablement envoyée à ma demande le Château de Glérolles.

La robe est mate, sombre mais pas atramentaire (petit clin d’oeil à Jérôme Aké, sommelier voisin du Château). Au nez émergent de petits fruits noirs mûrs tels la cerise et le sureau.Il y a un léger caractère épicé également. L’élevage en barrique est parfaitement intégré, tant au nez qu’en bouche (barriques neuves). La bouche surprend par sa densité, c’est une humagne qui ne manque pas de corps ! Les tanins sont serrés et fins. Ce vin possède un fort bel équilibre et une fort belle longueur.

Une cuvée qui va gagner en finesse si on veut bien lui laisser quelques deux ou trois années de repos en cave (elle devrait en supporter sans soucis quelques unes de plus). Dans tous les cas, c’est une humagne rouge typée et assurément une très belle réussite. Bravo !

Le site Internet du Château de GlérollesCh de Glerolles

Toutes les galeries | Laisser un commentaire

A ProWein, la Suisse viticole est repartie à la conquête de l’Allemagne

Pour la deuxième fois déjà, Swiss Wine Promotion a organisé, en collaboration avec
Mémoire des Vins Suisses, Swiss Wine Connection et Sommelier-Consult, une grande
présentation de vin avec les meilleurs vigneronnes et vignerons de Suisse, la veille
de ProWein à Düsseldorf. Par rapport à l’an dernier, les visiteurs allemands ont
témoigné plus d’intérêt et d’ouverture envers le vin suisse.

Malgré de nombreux autres événements, 271 professionnels (222 l’an dernier) provenant
principalement du commerce du vin et de la gastronomie ont visité, samedi 22 mars,
SwissWine@ProWein dans le cadre exclusif de l’Industrie-Club Düsseldorf pour
déguster 250 vins de 44 producteurs. La présentation des raretés du trésor de la
Mémoire des Vins Suisses, avec 22 vins du millésime 2004, ainsi que les ateliers
avec Christina Hilker, Andreas Keller et Lidwina Weh ont connu un remarquable intérêt.

SwissWine@ProWein constituait également le départ d’un Roadshow de dégustation
déjà planifié. En effet, en automne 2014 auront lieu quatre Masterclasses dans
les villes de Hambourg, Cologne, Berlin et Munich. Sous le titre de «SwissWine-
CityTasting», Swiss Wine Promotion invite journalistes et experts du commerce
spécialisé et de la gastronomie haut de gamme à de passionnants ateliers. A ces
occasions, des personnalités de grande renommée présenteront la Suisse du vin
d’aujourd’hui, avec ses tendances actuelles.

Un voyage de cinq jours dans diverses régions viticoles de Suisse, organisé pour des
sommeliers et journalistes, constituera également un autre point culminant. Sous la
direction du spécialiste de la Suisse viticole, Jörg Linke, ce voyage commencera par
une visite de Mémoire & Friends à Zurich, la plus grande exposition de vins suisses,
avec près de 170 exposants, plus de 1000 vins présentés et environ 1500 visiteurs de
la Suisse et de l’étranger.

Cette série d’événements sera organisée par l’équipe de Sommelier-Consult en étroite
collaboration avec Andreas Keller, membre fondateur de l’association réputée
Mémoire des Vins Suisses, propriétaire de Swiss Wine Connection. Au printemps
2014, le bureau d’information Schweizer Wein à Stuttgart, point de contact pour la
communication, ouvrira ses portes. Sous la direction de Christina Hilker, il mettra
l’accent sur l’amélioration de l’image et de la diversité de la culture du vin suisse sur
le marché allemand.

source : Swiss Wine Connexion

Toutes les galeries | Laisser un commentaire

Révélation par Anouk Danthe et Louis Fonjallaz

Cette galerie contient 4 photos.

Anouk Danthe et Louis Fonjallaz

Une montre en or rose et un mousseux brut rosé, présentés par Anouk Danthe & Louis Fonjallaz

Anouk Danthe a été active dans le marketing du monde du vin avant de centrer ses activités dans l’horlogerie et sa société Revelation-watches. Louis Fonjallaz, vigneron à Epesses en Lavaux, et aussi à Saillon en Valais, présentait quant à lui un vin mousseux rosé de méthode traditionnelle : Révélation ! Cette présentation s’est déroulée en marge de Baselword, à Bâle donc, mardi 01 avril.

Révélation est une montre deux en un ! D’emblée, j’ai pensé à la célèbre Reverso de Jaeger-LeCoultre en écoutant Anouk Danthe. Mais le procédé est bien plus subtil que ce que j’avais cru comprendre. C’est grâce à un système optique breveté que le fond d’écran noir s’efface pour laisser place au squelette du calibre. Et cela en gardant sa montre au poignet, par une discrète rotation de la couronne. C’est une réussite technique et esthétique fort séduisante, sinon aussi bluffante !

Deux montres en une !

Deux montres en une !

Comment ça marche ? Le cadran est composé de deux disques optiques qui jouent le rôle de lames de stores invisibles à l’oeil nu (de la haute technologie ou il est question de structures nanométriques et aussi de polarisation). Selon leur position ils bloquent ou laissent passer la lumière et révélent ou non le squelette du calibre.

Louis Fonjallaz présentait Révélation un vin mousseux rosé, brut (extra brut même car sans dosage).  C’est un pur jus de pinot noir. La vigne se trouve en Valais à Saillon. Louis parle d’une vigne d’altitude sans en préciser la hauteur, avec une exposition Est et Sud-Ouest, et où l’insolation disparait dès 17h00. C’était la vigne idéale pour réaliser ce vin. Les baies ont été ramassées précocement comme il se doit, et ont été acheminées en Lavaux au Domaine des Faverges, où elles ont été pressées lentement durant cinq heures dans un pressoir manuel bicentenaire. en retirant les premiers jus (10 % du volume tout de même).Revelation Louis Fonjallaz

Révélation est un rosé avec une robe moyennement soutenue obtenue lors du pressurage. Le nez est charmeur et d’une belle intensité. Il évoque la fraîcheur et la délicatesse des petits fruits rouges (fraise écrasée, groseille mure). La bouche possède de la vigueur, ses bulles sont fines et délicates, pas très nombreuses. Ce brut Révélation s’exprime clairement dans un registre apéritif, la matière ne fait pas étalage de sa vinosité, elle exprime la fraîcheur et le plaisir. Ce vin possède un bel équilibre et une fort belle longueur en bouche. On devrait pouvoir l’associer à table, en fin de repas, avec un dessert, pourquoi pas une belle salade de fruits ?

Cette cuvée Brut Rosé sera mise en vente dans le courant du printemps, en juin certainement. Louis a réalisé quelque sept cent cols.

Ainsi que la montre Révélation, le brut Révélation innove sur un plan visuel. Le travail de l’imprimeur est original (j’ignore s’il s’agit d’une nouveauté). Le mot Révélation apparait sur l’étiquette une fois le vin rafraichit. A température ambiante (ou plutôt de la cave) ce n’est pas le cas !

Symbole de l'amitié et du partenariat entre Anouk Dante et Louis Fonjallaz, le mot REVELATION apparait sur l'étiquette du vin, ainsi que le dessin de pièces mécaniques de la montre.

Symbole de l’amitié et du partenariat entre Anouk Dante et Louis Fonjallaz, le mot REVELATION apparait sur l’étiquette refroidie du vin mousseux, ainsi que le dessin de pièces mécaniques de la montre.

 

 

Toutes les galeries | Laisser un commentaire

Une nouvelle assistante de direction marketing et projets chez Provins

Sophia Dini rejoint Provins Valais en qualité d’Assistante de direction en charge du marketing et des projets.
Actuelle déléguée économique et cheffe de projet Campus Valais Wallis auprès de
la Ville de Sion, Madame Sophia Dini, 38 ans, rejoindra la société coopérative
Provins Valais. En lien direct avec la Direction générale, Mme Dini sera en charge
du département marketing et des projets de la société. La date de la prise
d’activité sera communiquée ultérieurement.
Titulaire d’un Doctorat en sciences économiques et sociales, mention économie politique, obtenu auprès des Universités de Lausanne et de Genève, Mme Dini a travaillé plusieurs années auprès d’Universités en Suisse romande, ainsi qu’auprès du secrétariat d’Etat à l’économie (Seco) à Berne.
Mme Dini a pu acquérir une large expérience dans le secteur économique. Elle a également pu parfaire ses connaissances auprès de l’Université de Californie, Berkeley, aux Etats-Unis. Depuis 2011, Mme Dini occupe le poste de déléguée économique et a conduit de nombreux projets pour le bien de la ville de Sion en fort développement. Depuis 2013, Mme Dini est également Cheffe de projet Campus Valais Wallis et a facilité la conclusion de nombreux dossiers pour l’avancement de cet important projet.
Particulièrement intéressée par le développement des activités de Provins Valais et les défis à relever, Mme Dini se réjouit de rejoindre la société afin de contribuer activement au Provins du futur.
Moins d’un mois après ses débuts, Raphaël Garcia, Directeur général est enchanté d’annoncer la venue de Sophia Dini pour renforcer le team de management :

«les attentes de nos sociétaires et de nos clients sont très hautes. Le dynamisme et les compétences reconnues de Sophia Dini seront très profitables à notre développement».

 

source : communiqué de presse de Provins

 

Toutes les galeries | Laisser un commentaire