Dégustation à la Cantina Kopp von der Crone Visini à Barbengo

La Cantina Barbengo est située à moins de dix kilomètres de Lugano. Après avoir traversé une zone commerciale qui semblait ne jamais s’achever, on prend la route sinueuse et montante vers Barbengo. La Cantina se trouve légèrement hors de la commune, vers le Sud. La route qui y mène est un cul-de-sac. Pour se parquer, il suffit d’utiliser celui du cimetière, qui est le plus proche voisin de la Cantina.

Nous avons débuté la visite par un tour des vignes. Certaines font face à la cave et à la maison familiale. Des vignes d’exposition tardive, idéales pour conserver de la fraîcheur dans les vins blancs. Paolo me parle de la présence de la flavescence dorée, qui condamne la vigne de chardonnay, à l’instar de nombre de ses collègues du canton.

La visite se poursuit sur le sommet de la butte, qui est en réalité un plateau. L’endroit est magnifique. On voit le Monte San Salvatore. Plus loin, on domine le bras du lac de Lugano qui remonte vers le Nord depuis Morcote. Paolo me montre une petite tourelle : un Roccolo. En fait, il y en a deux présents dans le vignoble. Elles servaient jadis aux villageois à capturer des oiseaux. Paolo évoque la pauvreté du canton du Tessin à l’époque. Certains de ses collègues me rappelleront que les salaires du canton restent globalement les plus bas du pays. Une réalité qui contraste avec le boom économique de la région de Lugano tout particulièrement, où l’activité de construction est effrénée.

La cuvée phare de la Cantina Barbengo est Balin. Un vin dont la réputation est faite de longue date. C’est avec lui que la Cantina Barbengo est membre de la Mémoire Des Vins Suisses.
Un mot sur les propriétaires : Paolo Visini et Anna Barbera Kopp von der Crone : unis à la vigne et à la vie. Anna Barbera a brièvement évoqué sa formation initiale d’ingénieur agronome.

La surface du domaine est de 7,5 ha : 2 sur place, 4 dans le Medrisiotto (région de Chiasso) et un vignoble à Sementina dans le Sopraceneri.

La cantina est lovée dans un site exceptionnel. Un vrai petit paradis. Nombre de promeneurs vont et viennent sur les chemins à proximité des vignes. Je vous laisse admirer l’endroit à partir des photos que j’ai pu y réaliser, dans la galerie d’images sous l’article.
Bonne lecture.

 

La dégustation des vins :

Meridio 2017 :  l’un des quatre blancs de la cave, mais le seul disponible actuellement.
Elevage en fûts dont 20% neufs. C’est un assemblage composé de 70 % merlot et de 30 % chardonnay.
Nez puissant et intense, sur des notes de toasté, de vanille et de fruits jaunes comme le brugnon.
En bouche l’ensemble est riche, voire puissant (on ressent une discrète sucrosité en bouche apportée par l’élevage en barrique), mais la matière reste fraîche. Un léger carbonique est perceptible. La finale est très longue, on perçoit le fruit mais aussi la note toastée et un léger caractère minéral salin.  Un vin qui a besoin d’air pour s’exprimer.
Ma note : 89

La dégustation se poursuit avec deux merlots. Le premier est planté ici à Barbengo, l’autre dans le Mendrisiotto. Ils sont vinifiés de la même façon. Paolo Visini m’indique que les altitudes sont de 380 mètres pour le premier, et de 550 m pour le deuxième.   Les rendements sont de 800 à 900 gr/m2.
Vinifications en cuve inox, puis élevages d’une durée de 11 mois dans des demis-muids et des barriques de plusieurs passages.

Vigoria 2017 : Robe sombre brillante. Le nez est sur des notes de fruits noirs (sureau, mûre) et de framboise, avec aussi une petite note végétale (lierre).
C’est un vin frais, souple léger, agréablement long, un vin agréable avec du salami. Jolie longueur, à aérer, Belle fraîcheur et acidité intégrée.
Ma note : 88

Scalin 2017 : Le nez est très proche de la cuvée Vigoria : fruits noirs, dont le sureau, la cerise, et aussi un peu de lierre au nez. La bouche est plus ronde. Les tanins sont plus charnus, un peu accrocheurs aussi. C’est un vin plus dense et puissant, offrant moins d’acidité en bouche que Vigoria. Ce qui lui donne un caractère plus charmeur. Jolie longueur.
Ma note : 88

Les deux vins s’ouvrent très vite. Joli fruit. Simples et agréables à boire. Avec un petit potentiel. Et surtout un seuil de buvabilité élevé.

2 autres vins servis ensembles :

100% merlot, tous deux du Mendrisiotto, Pedrinate et San Giorgio
Même type d’élevage, macération de 20 jours puis élevage en bois de 2e passage
Rendements de 700 gr/m2.

Tinello 2017 :  Le sous-sol est composé de moraine, qui apporte souvent une acidité plus élevée aux vins. Belle robe sombre. Le nez est
Nez très agréable, sur des notes de cerise et de framboise, associées à un très léger boisé au nez.
Très beau jus offrant beaucoup de finesse. Le toucher de bouche est savoureux, on sent de très beaux tanins, délicats, gras. Ce Tinelllo en impose par sa finesse et son équilibre. Fort jolie longueur finale.
Ma note : 91-92 Coup de coeur

Gota 2017 : terre profonde, argilo-calcaire
Robe sombre. Le nez est un peu timoré, en retrait, sur des notes de cacao et de cerise. La bouche est charnue sans être très puissante. La bouche, bien qu’apparaissant un peu plus rustique que Tinello, n’en reste pas moins très franche, jeune aussi, mais mûre. Jolie longueur finale. Cette cuvée devrait se montrer un peu plus fringante et équilibrée dès la fin d’année.
Ma note : 90

Scala 2016 : fruits noirs et réglisse. Ensemble qui parait très fin au nez, avec une légère touche boisée grillée pas envahissante, 90% de merlot de Pedrinate, avec des rendements plus bas, 600 gr
05 % petite verdot et 05% arinornoa
Nez sur des notes d’eucalyptus, de mûre, de framboise, et aussi de réglisse. Quel beau jus en bouche !, Scala chante à gorge déployée et fait montre de beaucoup de finesse, de pureté et d’équilibre. Très belle longueur finale pour ce vin éclatant de majesté . 18 mois d’élevage
Ma note : 93-94 Coup de coeur

Balin 2016 : raisins de merlot : de Gota et Sementina : 95 % merlot et 05% d’arinornoa (un cépage qui est le croisement de tannat et cab sauv). 18 mois d’élevage.
Nez toasté grillé, une note de chocolat, de cerise, de framboise et de violette. En bouche, c’est un vin gras, frais, solide, et long. La finale est très fraîche. Il dégage beaucoup de finesse et d’élégance. L’élevage est parfaitement dosé, intégré. Un vin parti pour une grande garde.
Ma note : 93-94 Coup de coeur

Irto 2015 :  assemblage de cab franc, cab sauv, 20% de merlot, de l’arinornoa, et de petit verdot. Un vin qui n’a pas de recette, elle change chaque année.
Elevage de 24 mois en fûts neufs et de 2e passage.
Robe sombre. Le nez est puissant, sur des notes d’élevage (le menthol), de fruits noirs, dont la mûre, la myrtille. En bouche, c’est un vin très fin et long, avec un volume encore discret, il est vrai que la matière est portée par une acidité marquée. Les tanins sont fins et serrés. On retrouve beaucoup de fruit en bouche.  Un vin distingué, très long, jeune avec un beau potentiel.
Ma note : 93

Une dégustation sans point faible ! Au contraire, Anna-Barbera et Paolo composent et dirigent une gamme de vins harmonieuse, cohérente, qui monte crescendo qualitativement et qui montre le niveau d’exigence à tous niveaux des deux propriétaires. On notera le travail sur la différenciation des terroirs pour mieux marquer celle des vins.

 

Les coordonnées de contact :

Cantina Kopp von der Crone Visini
Anna-Barbera Kopp von der Crone & Paolo Visini

Via Noga
6917 Barbengo

Tel. : 091 682 96 16
cantina(at)bluemail.ch
www.cantinabarbengo.ch