Dégustation thématique : les pinots noirs de Salquenen

L’une des sept caves inscrite à cette dégustation ne produisant pas de vin d’appellation Salquenen Grand Cru, nous n’aurons dégusté que six vins de la dite appellation, dont cinq du millésime demandé (2014).
Il était difficile d’organiser une dégustation collégiale avec ces seules cuvées. Heureusement, nous avons également convié les vignerons et caves de Salquenen à nous adresser une cuvée de pinot noir, mais élevée en fût de chêne.
Nous aurons ainsi dégusté quatorze vins au total, puisque l’un d’entre eux a proposé deux cuvées élevées en fût de chêne. De quoi avoir un meilleur aperçu de la production des vins de cette commune, où le cépage bourguignon est très planté.
Il est bon de rappeler, à toute fin utile, que le pinot noir apprécie les sols à dominante calcaire. Or, en Valais, c’est certainement à Salquenen, que la proportion de ce minéral y est la plus importante dans les sols.

J’en profite pour remercier, en mon nom, mais aussi de la part des dégustateurs qui auront fait le déplacement au Grand Hôtel des Endroits à La Chaux-de-Fonds, où nous avons été forts bien reçus, les vignerons et caves de Salquenen participantes.

Les Pinots noirs de Salquenen Grand Cru :

Note importante :  A Salquenen, le cahier des charges de l’appellation Pinot Grand Cru interdit l’élevage en barrique.
De fait, cela a favorisé la multiplication des cuvées au sein des caves, avec, au final, peut-être moins de lisibilité que ce que réalisent de façon très officieuse nombre de producteurs grisons tout particulièrement, qui présentent leur vins sous des appellation : « village », « 1er Cru », « Grand Cru », oralement tout du moins… Une visibilité encore diminuée par le choix d’une étiquette commune, blanche avec la croix de Malte (cf. photos). Actuellement, treize caves produisent des pinots noirs GC de Salquenen.

Le choix du service des bouteilles (servies à l’aveugle) a donc été complètement aléatoire. La température de service aura été la même pour tous les vins : celle de notre pièce de travail. Ils ont été sortis de la cave du restaurant où ils étaient placés depuis quelques jours, le matin même.

Pinot Noir GC 2014 Cave Fernand Cina :
Jolie robe d’un rubis prononcé. Le nez « pinote », ce qui est de bonne augure. Arômes de fruits rouges mûrs intenses au nez (fraise presque compotée tout particulièrement, groseille), de sous-bois aussi. La bouche est dense mais fraîche, vineuse, longue. Jolis tanins serrés mais souples. Un joli vin avec du potentiel pour débuter.

Pinot Noir GC 2013, Cave St-Philippe, Philippe Constantin :
Ici aussi, le nez est à la fois frais et mûr. Avec des notes de fruits rouges tout particulièrement. L’attaque en bouche est vive, un petit Co2, perturbe un peu la netteté de la matière. Après aération, la bouche montre une belle trame tannique, de la finesse et de la fraîcheur. Un vin plutôt tendu pour le millésime.

Pinot Noir GC 2014, Josel Glenz & Töchter :
Les dégustateurs ont parlé de notes de fruits très mûrs, voire même confiturés au nez pour cette cuvée. La bouche, ne les a pas davantage convaincus. La deuxième bouteille ouverte n’a pas montré davantage de qualités que la première. Nous suspections un problème de matière.

Pinot Noir GC 2014 cave Gregor Kuonen :
Ici encore, les fruits rouges sont bien présents au nez. La bouche est tendre, presque ronde, hormis à l’attaque où la fraîcheur est davantage soulignée. Les tanins sont fins et agréablement serrés. C’est un pinot noir qui se présente dans un style que je qualifierai de voluptueux. Mais un soupçon de tension aurait été le bienvenu. Bonne longueur finale.

Pinot Noir GC 2014, Cave du Rhodan, Olivier Mounir : 
Robe rubis de belle intensité. Au nez, la cerise noire domine des notes de fruits rouges mûrs. La bouche a une belle matière, mais soufre d’un manque d’équilibre. Cette cuvée manque de tension pour avoir en somme davantage de relief en bouche. Longueur en bouche correcte.

Pinot Noir 2014, Cave des Chevaliers :
Notes de sous-bois, de fruits rouges. La bouche est riche, la matière a de beaux tanins, serrés. La finale est marquée par la présence d’alcool, qui signe par sa présence un déficit en acidité, où d’un excès de richesse.

Au final, c’est la cuvée du millésime 2013, issue de la cave St-Philippe de Philippe Constantin, qui semble avoir présenté le plus de fraîcheur parmi ces six vins, et qui, à titre personnel, aura eu ma préférence, suivie par le vin de la cave Cina.
La richesse reconnue des vins de pinot noir de Salquenen n’est (hélas) pas prise en défaut au travers de cette courte dégustation de pinots noirs GC.

Nous dégustons dans la foulée les vins élevés en barrique : à nouveau, le choix des vins est aléatoire.

Eichenfass Pinot Noir Salgesch, 2015, Jösef Glenz & Töchter, Salgesch : la robe est sombre, mate. Le premier nez est « giboyeux », le fruit est en retrait. La bouche est puissante, riche, légèrement douce. Le boisé est intégré, on perçoit d’ailleurs une discrète note mentholée, plutôt rafraichissante.  La finesse de la matière est en retrait. On s’étonne du choix d’offrir à la dégustation une cuvée élevée en barrique qui soit plus jeune que celle du Grand Cru. Longueur finale correcte.14677943_1294447383932253_768574742_o

Cuvée Les Ambassadeurs 2014, Nouveau Salquenen AG, Diego Mathier :
Le nez est délicat, tout en finesse, sur des notes de fruits rouges et noirs. Il est clairement, à ce stade de la dégustation, le vin le plus complexe d’un point de vue aromatique. La bouche est structurée, riche et puissante, mais elle offre une très jolie finesse.  La finale est droite et salivante, de belle longueur. Un vin harmonieux, riche, mais sans excès. Il a fait l’unanimité au sein de notre collège de dégustateurs.14672664_1294447410598917_328213269_o

Vin des Chevaliers, 2013, Cave des Chevaliers :
Le nez n’est pas des plus intenses. On perçoit un peu des notes d’élevage, qui pourtant ne sont pas très marquées. Le fruité n’est pas très intense. Framboise et fraise sont présents. La bouche fait preuve de richesse, l’acidité est marquée, mais n’apparait pas intégrée. Des notes giboyeuses apparaissent en bouche. Les tanins, mûrs, sont serrés, ils demanderont un peu de temps pour s’arrondir.14647256_1294447443932247_251917822_o

Pinot Noir de Salquenen 2014, élevé en fût de chêne, cave Fernand Cina :
Robe profonde. Le boisé est marqué au nez, puis apparait une note de fraise très mûre, et d’autres fruits rouges et noirs, comme le cassis. La bouche est riche, dense, mais, elle n’a pas de déficit de fraîcheur, et se présente donc comme un vin équilibré. Les tanins sont très fins, serrés. Chose étonnante, autant le vin était marqué au nez par son élevage, autant ce dernier est intégré et discret en bouche.
C’est un pinot noir gourmand, de belle facture, et de belle longueur.14646566_1294447343932257_2046035248_o

Pinot Noir Grand Maître, 2013, élevé en fût de chêne, Gregor Kuonen :
Robe sombre. Le nez est dominé par des notes fruitées très mûres, tel le pruneau, mais aussi d’élevage (note de tabac blond). La bouche est riche et puissante, un peu marquée par la présence de l’alcool selon moi. Jolie longueur finale. Ce vin a plu à la majorité des dégustateurs présents, en raison de sa forte personnalité.14647424_1294447380598920_1493510414_o

Pinot Noir de Salquenen Pisür Barrique, 2013, Cave St-Philippe, Philippe Constantin :
Note de caramel au lait et  de cassis au nez. La bouche est riche, puissante, marquée par la présence de sucres résiduels. La fraîcheur de la matière n’est toutefois pas prise au dépourvu. Ce vin s’avère équilibré, dans un style qui n’est peut-être pas le plus conventionnel. Il trouvera sans aucun doute ses amateurs. Les « puristes », voire les « esthètes » s’accommoderont mal de sa sucrosité.14689991_1294447350598923_1274447746_o

Cuvée Diogène, 2014, Cave du Rhodan, Olivier Mounir :
Nez de belle intensité, sur des notes de fruits rouges comme la groseille, mais aussi d’épices douces. Un dégustateur évoque des notes de fumée (que je n’ai personnellement pas retrouvé). La bouche est sapide, fraîche, mais bien sûr riche et bien définie, légèrement salivante en finale. L’élevage sous bois est discret et donc intégré. Jolie longueur finale. Un vin qui se présente dans un registre où finesse et fraîcheur prennent le pas sur la puissance. Jolie longueur finale. Un vin très apprécié autour de notre table.14632635_1294447367265588_464237094_o

Grande Réserve de Salquenen, 2013, Adrian Mathier, Nouveau Salquenen :
La robe est très profonde. Au nez, des notes de pruneau et de chocolat dominent des fruits très mûrs. La bouche est riche, grasse, les tanins sont fins, fondus. Ce vin se présente de façon flatteuse, bien que le boisé est encore bien marqué en bouche. Nous suspectons la présence de quelques sucres résiduels. Un vin plutôt complexe, et avec du potentiel.14689325_1294447333932258_1411413941_o

Au travers de cette série, à peine plus longue, il en ressort que les vins s’en sont globalement mieux sortis, même si les styles des vins présentés étaient bien différents les uns des autres. La cuvée Les Ambassadeurs de Diego Mathier aurait remporté le plus de suffrages (si l’on avait voté pour élire notre vin préféré). La richesse des matières semblait mieux s’accommoder d’un élevage en barrique que pour les vins de l’appellation Salquenen Grand Cru.

Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *