• Les Caves Ouvertes du Valais 2017

Le Johannisberg 2013 de Stéphane Remondeulaz, de la Cave de la Bacholle

Sale journée que celle de vendredi passé pour les encaveurs du Valais, lors du deuxième jour de leur opération Caves Ouvertes de printemps.
A Chamoson, comme ailleurs, les encaveurs ont du composer avec les moyens du bord. Températures en chute libre à seulement 10° C (peut-être même un poil ou deux de moins) alors que la veille les thermomètres en affichaient près du triple… Et pluie et vent étaient bien sûr de la partie.
De guerre lasse, certains, ont préféré renoncer le temps d’une journée, surtout si leur cave ne dispose que d’un petit carnotzet pour accueillir les visiteurs.
Ca a été le cas de Stéphane Remondeulaz, dont la tente protégeait insuffisamment les visiteurs. Mais, attentif, cela ne l’a toutefois pas empêché d’ouvrir sa porte alors qu’une auto -la mienne- venait à peine de se parquer devant chez lui.
Nous en avons profité pour discuter de ce cépage et d’un projet qui se déroulera durant l’automne.
Bien sûr, nous avons discuté autour d’un verre de Johannis. Le sien, bien évidemment.20150521_110825

Le Johannisberg de Stéphane Remondeulaz (Chamoson) est « dans la tradition vigneronne » de la commune, puisque la seconde fermentation -la fermentation malo-lactique- a été faite (*).

C’est un vin qui est doté d’une belle attaque. Il se montre puissant, gras, élégant. Il est pourvu d’une fort belle fraîcheur en bouche, renforcée par un très fin et discret gaz carbonique aujourd’hui.
La palette aromatique est variée, et exprime la maturité du fruit : notes de poire, d’amande, et même un soupçon de réglisse. Ce vin a un bel équilibre et jolie longueur, et il ne manque pas de potentiel. C’est un fort beau Johannisberg !

(*) FML or not FML ? Que voila un débat en perspective à réaliser un jour à venir !
Aujourd’hui, très peu de vignerons encore, se décident à ne pas pratiquer la FML avec le Johannisberg pour lui conférer davantage de tension. Le sujet n’est pas forcément hypersensible, mais il semble tout de même avancer moins vite qu’avec d’autres cépages, comme la marsanne blanche en Valais (cépage que l’on retrouve dans les caves sous le nom d’Ermitage).

Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *