Une dégustation de vins médaillés à la cave Provins

J’ai rencontré récemment Marc-André Devantery, le nouveau directeur technique de la coopérative Provins, qui a pris ses fonctions voici quelques mois. L’occasion pour nous deux de déguster en compagnie de Christian Carron (responsable qualité et communication institutionnelle chez Provins) une série de huit vins qui se sont illustrés récemment dans les concours Expovina et au Grand Prix des Vins Suisses. dsc_0728Petite Arvine Terra Veritas 2015 : Terra Veritas une gamme dédiée à la gastronomie et donc au réseau HORECA.
Joli nez intense et complexe, avec des notes miellées, d’abricot et de fleurs et aussi d’agrumes (citron bien perceptible à la rétro-olfaction). En bouche, la typicité est flagrante dès la mise en bouche. Le vin est sec, tendu, salin. Une cuvée qui fait montre dès son jeune âge d’une très belle intensité tant au nez qu’en bouche. Mais avec quelques mois de garde encore, elle développera davantage de finesse. A reçu une médaille d’or à Expovina.pa-terra-veritas-2011-provins

Petite Arvine Grand Métral 2015 : le nez est typé, mais un peu moins intense que celui de la cuvée précédente. C’est le fruité de la rhubarbe qui domine des notes d’agrumes un peu timides aujourd’hui. La bouche est bien en place, elle aussi typée, très fraîche, bien sèche, droite et longue. Un vin encore jeune qui va développer son potentiel dans les mois à venir.  A également reçu une médaille d’or à Expovina.pa-grand-metral-2015-provins

Chapitre 2014 : c’est un assemblage d’Arvine et de Païen élevé en fût (proportion 45/55). Un vin vinifié par Damien Carruzzo. Le nez est très fin, pur, avec une note dominante d’écorce d’agrume. Le boisé est intégré, tant au nez qu’en bouche, preuve s’il en est que l’objectif de vinificateur d’apporter une plus-value et de la complexité à la matière est atteint. La bouche plait par son toucher, d’une grande finesse, sa fraîcheur et son équilibre. Très belle longueur. Un vin qui possède une classe indéniable. A tester en mariage à table avec des queues d’écrevisses (les recettes abondent, j’opterai pour une sauce au lait de coco, où un mariage avec du pamplemousse rose).
Cette cuvée est nominée au GPVS dans la catégorie des assemblages blancs.

Marsanne 2011, gamme Maître de Chais : La Marsanne serait-elle le prince des cépages non autochtones en Valais ? Le nez est à maturité, intense, avec des notes de champignon (la truffe bien sûr), de massepain, d’abricot, mais aussi de cire d’abeille et même une discrète touche iodée. Le nez est donc complexe et très fin. Mais, ce n’est pas fini ! La bouche, elle, nous vient d’ailleurs (pour ceux qui ont connu Pierre Bachelet). Si j’ai salué la finesse de bouche de la cuvée Chapitre 2014, nous voila dans une autre dimension. La finesse de cette matière est « extrême », et la présence en bouche de ce vin le font basculer dans la catégorie des très grands vins. Oui, cette Marsanne est grande, très grande.
Un vin que tout amateur devrait chercher à rencontrer.
Marc-André Devantéry s’enthousiasme, avec raison, à l’idée de poursuivre le plaisir en partageant cette bouteille avec ses collègues après cette dégustation.

marsanne-mdc-provins-2011

Tomber en pâmoison devant un grand vin ? Avec cette Marsanne Maître de Chais 2011, c’est tout à fait envisageable, sinon fort possible !

Domaine de Tournellette 2013 : voila un pur pinot noir. Le nez est intense et distingué, avec des notes de  fruits rouges (framboise) et noirs (myrtille, cassis), noyau de cerise. La bouche est certes encore jeune, les tanins sont présents, mais pas accrocheurs pour autant. L’ensemble est riche, mais bien équilibré. Fort jolie longueur pour ce vin typé qui ne demande qu’à s’affiner.domaine-tournelette-2013-provins

Belle Etoile 2013 : un assemblage de syrah, de diolinoir (ce dernier est majoritaire) et de cabernet-franc. Belle profondeur de robe avec une robe quasi noire e, mais brillante. Le nez est  sur des notes de fruits noirs, mûrs, avec des notes presque confiturées (pruneau). La bouche est puissante, mais vive, dès l’attaque (on apprécie cette vivacité qui confère une tonicité à la matière). Les tanins sont serrés, mais fins. Belle longueur finale. Pour amateurs de crus riches. A associer en été avec une belle pièce de boeuf à griller, où, à l’automne avec un gibier, sauvage de préférence.belle-etoile

Clos de Corbassières 2011 : c’est un assemblage de cornalin, d’humagne, de syrah et de cabernet-sauvignon. Au nez, le caractère mûr est immédiat, avec des notes de cassis tout particulièrement, mais ici aussi, des notes un peu confiturées apparaissent. En bouche, la matière fait parler sa puissance, les tannins sont gras, bien enrobés. Le toucher de bouche est onctueux. Belle longueur finale. Un vin qui arrive à son optimum et qui devrait le conserver quelques années sans grand souci. clos-corbassieres-2013-provins

Nous terminons cette dégustation de  vins médaillés avec un Grain Noble :

grains-de-malice-2011-provins

Ce n’est plus un secret pour grand monde : les plus grands vins liquoreux valaisans, n’ont rien à envier à ceux du monde !

Grains de Malice 2011, gamme Maître de Chais : Un assemblage d’Arvine et de Marsanne qui fait partie de la charte Grain Noble ConfidenCiel.
Le nez est intense, puissant, complexe, avec des notes d’eau de vin de framboise, de mandarine, d’abricot et de truffe.  La bouche est riche, la liqueur a un toucher de bouche quasi cristallin, et une très belle acidité vient tonifier cette matière afin qu’elle ne fatigue pas les papilles. L’équilibre est donc réussi. La longueur ? Elle fait la roue, telle la queue d’un paon. Un vin magnifique !

Rappelons que la coopérative Provins est la première cave viticole de Suisse. Depuis de longues années, elle fait rimer qualité et quantité, et le démontre dans les multiples concours où elle fait participer ses plus beaux crus.
Aujourd’hui, ses équipes de vignerons s’occupent de près de 25o hectares de vignes, sur les quelque huit cent qui sont encavés à Sion.

Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *