Ha, les Belles-Filles de Genève. De la Cave de Genève !

Après avoir dégusté d’autres vins de la cave de Genève (des gammes Clémence et Trésor par exemple) je m’intéresse aujourd’hui aux neuf vins de la gamme Les Belles-Filles.
Les Belles-Filles, est une gamme constituée de sept vins de cépage, et de deux assemblages, l’un blanc, l’autre rouge. Quatre vins blancs, deux vins rosés, trois vins rouges
L’ensemble de ces vins a été vinifié en cuve inox.20161027_105002

Le Chasselas 2015 : Si le nez n’est pas le plus intense, il n’en demeure pas moins fin, frais et fruité pour autant. Notes d’agrumes discrètes, d’infusion de verveine aussi. La bouche est très agréable, l’attaque est portée sur la fraîcheur, un peu rehaussée par un très léger carbonique. Le milieu de bouche est très fin, précis, un peu rond, et la finale est longue, avec un retour du fruité bien présent, et aussi une touche épicée qui évoque la réglisse. Un chasselas typé et de très beau caractère, très apprécié. Bravo. On n’en regretterait que les chasselas genevois soient si rares à trouver en Romandie.

L’assemblage de Riesling-Sylvaner et Pinot Blanc 2015 : disons le d’emblée, voici une seconde réussite. Cette cuvée possède une robe jaune pale, le nez est fruité, avec des notes citronnées et de raisin frais évoquant un peu le muscat. La bouche est agréablement tendue, toute en finesse, mais sa richesse s’apprécie dès le milieu de bouche jusqu’à sa finale.

Le Pinot Blanc 2015 : le fruité évoque les fruits blancs comme la pèche bien mûre, mais aussi jaunes, comme le coing. La bouche est un peu ronde, assez tendre, pleine, riche, très fine, et d’une très jolie longueur.

Le Chardonnay 2015 : La robe est plus intense que celle des trois premiers vins dégustés. Ce chardonnay est typé, et parfaitement représentatif des autres vins de ce cépage dégustés sur ce millésime 2015 ! Nez sur des notes bien mûres d’abricot sec et aussi de noisette blanche. La bouche est pure, droite, mais sans être dotée d’une acidité mordante. Elle se montre parfaitement équilibrée, la richesse du millésime domptant l’acidité naturelle du cépage. Très jolie longueur. C’est un chardonnay très réussi, et de très belle longueur. Coup de coeur !20161027_104906

Le Rosé de Gamay 2015 : La robe est soutenue, brillante, engageante. Le fruité est très porté sur les petites baies rouges, la fraise, la groseille. La bouche est franche, tout en finesse, équilibrée, avec un acidité parfaitement intégrée. Très jolie longueur, avec un retour du fruit très plaisant.

L’Oeil-de-Perdrix 2015 : La robe de ce pinot noir est légèrement saumonée. Le fruité est très fin, sur des notes de fruits rouges comme la groseille, mais aussi la grenadine. La bouche offre une très jolie finesse, elle est délicate, tendre, mais sans rondeur. Elle est surtout équilibrée et longue. Bien structuré, cet Oeil-de-Perdrix est gourmand et sapide.20161027_104939

Gamay 2015 : La robe est d’un rouge soutenu, mais les pourtours du verre sont clairs. Le nez est d’une agréable intensité, sur des notes de fruits noirs comme la mûre et la myrtille. La bouche offre de la finesse, une concentration très agréable. Le vin s’avère tonique grâce à une acidité bien maitrisée. Jolie longueur finale avec une notre poivrée nette, mais pas très intense.

Le pinot Noir 2015 : La robe est rubis d’intensité moyenne. Le premier nez est sur la réserve, encore discret. Le fruité s’ouvre progressivement sur des notes de fruits noirs, comme la mûre, et aussi, plus discrètement, le cassis. La bouche est bien définie et structurée, avec des tanins fermes et serrés, mais sans aucune astringence pour autant. Très jolie longueur finale pour ce vin qui mériterait d’être attendu six mois à un an pour que son fruité se développe davantage.

L’assemblage de Garanoir et de gamaret 2015 : La robe est sombre et brillante. Le nez, intense, évoque des fruits noirs comme la mûre, la myrtille, le sureau, mais aussi un peu d’épice. La bouche est  franche, avec une belle attaque. Le fruité reste présent en bouche dès l’attaque et jusqu’à la finale. J’apprécie la finesse de la matière, qui est très bien équilibrée. Les tanins sont très fins. En bouche, il se développe des notes de fraise qui se marient aux autres fruits déjà évoqués, rendant le vin plus gourmand. Très jolie longueur finale. Un autre coup de coeur pour cet assemblage.

La gamme Les Belles-Filles remplace celle  des Personnalités (genevoises, bien évidemment). Cette année, un sticker -qui se retire sans laisser de trace sur la bouteille, est encore apposé sur chaque flacon. Il devrait à terme rapidement disparaître. L’ensemble du packaging a été réalisé avec beaucoup de soin. Si quatre vins sont bouchonnés avec un liège aggloméré de type Diams, les cinq autres cuvées sont fermées à vis. Sur le dessus des capsules, apparait en relief le logo de la cave.  Détail diront certains, mais ce sont là des efforts indispensables,  pour offrir à une gamme non seulement une homogénéité visuelle, mais aussi pour convaincre l’acheteur qu’il dégustera et consommera un vin de qualité.  Et, c’est clairement le cas. Avec des vins positionnés dans le marché sur un segment accessible à tout un chacun (de 09,90 à 12,90 francs le col), la gamme des Belles-Filles offre un excellent rapport qualité-prix, et surtout des vins parfaitement typés.

Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *