• Les Caves Ouvertes du Valais 2017

Dégustation des vins du Chablais : 12 vins rouges au programme

Poursuite de la présentation de la journée de dégustation consacrée aux vins du Chablais vaudois, avec les vins rouges. Il s’agissait principalement de vins d’assemblage (sept vins sur douze), ce qui explique le nombre de cépages annoncés : gamay, pinot noir, syrah, gamaret, cab-sauvignon et cab. franc, merlot.

Hélas, pas une cuvée de Mondeuse noire, spécificité chablaisienne pourtant (ailleurs, je ne connais que les cuvées d’Henri et de Vincent Chollet, mais ces vignerons sont en Lavaux).
Nous en aurons toutefois dégusté une lors de notre pause repas à L’Usine (Aigle). A partir des contacts noués, une dégustation de vins de Mondeuse sera proposée dans le courant de cette année.

 

Cave Alain Emery, Gamay Beauregard, Aigle GC, 2014  : Robe d’un rouge d’intensité moyenne. Au nez, on parle de caramel au lait salé, de clou de girofle, de groseille à maquereau, et aussi d’un soupçon de volatile. La bouche est franche, nerveuse, d’une agréable concentration. On retrouve des notes d’épices douces en finale. Un gamay joliment apprécié par notre collège.

Cave Le Luissalet, Willy Deladoye, Gamay vielles vignes, Bex GC, 2014 : Nez de fruits rouges (framboise, groseille). Une dégustatrice évoque l’anis étoilé aussi. Ce 2e gamay semble posséder un peu plus de structure. Il possède de la fraîcheur et de la finesse, les tanins sont soyeux, fins. Bel équilibre et jolie longueur filane. Fort apprécié également.gamays

Cave Les Rois, Marco et François Grognuz, Pinot Noir Les Rois, Villeneuve, 2014 : Le premier nez laisse évoquer un peu de réduction. Impression qui disparait très vite. Apparaissent des notes de fruits, dont la framboise et la cerise rouge. La bouche possède finesse et fraîcheur, mais aussi une lègère astringence. Nous considérons que ce vin est à un stade encore trop jeune pour être pleinement apprécié. Mais l’on ne va surtout pas se plaindre d’un pinot noir structuré qui possède du potentiel !

Anne Muller, Pinot Noir Yvorne, 2014 : Le fruité est délicat. Les fruits rouges en débordent. La bouche est avenante, fraîche, équilibrée, de bonne longueur. Un pinot noir moins structuré que le premier, mais qui se prête parfaitement à l’exercice, et surtout, qui s’est montré sous son meilleur jour.PN Anne Muller

Cave Les Moines, Serge Diserens, Gamaret Réserve, Villeneuve, 2013 : Belle robe sombre, plutôt mate. Le fruité est mûr. Nous évoquons autour de la table des notes de cardamone, de fraise. L’équilibre en bouche est unanimement apprécié. L’ensemble a de la consistance et de la finesse, de la fraîcheur et une très belle longueur . Un vin coup de coeur pour plusieurs dégustateurs.les moines-gamaret

Domaine de l’Ovaille, Frédéric et Philippe Deladoey, Ass. Rouge, Yvorne GC, 2012 : Un nez plutôt fermé, laissant entrevoir des notes de fruits noirs. La bouche se montre elle aussi sur la réserve, avec une légère astringence. La fraîcheur est là, la sensation de maturité aussi. Un vin du millésime 2012 qui montre plus son potentiel que ses qualités réelles aujourd’hui.

Domaine de La Baudelière, Stéphanie Delarze, Ass. Syrah & cabernet-franc, Aigle GC, 2013 : Le nez était peu expressif ce lundi. La bouche s’est montrée agréablement séveuse, fraîche et de belle longueur. Un joli assemblage où la finesse et la fraîcheur dominent la puissance.

Domaine de La Baudelière, Stéphanie Delarze, Ass. Merlot & cabernet-sauvignon Aigle GC 2013 : Le premier nez laisse percevoir l’élevage sous bois avec des notes de vanille un peu trop appuyée. Le fruité apparait ensuite, il est riche, mûr (fruits rouges dont la groseille, la fraise). La bouche offre une belle finesse, de l’équilibre, de la fraîcheur. L’élevage sous bois ne domine pas la bouche. Un beau vin, bien construit et joliment élevé. A savoir attendre un peu.

Hammel Vins (Rolle), Cuvée Apicius, Villeneuve GC, Merlot, 2013 : Le nez est également dominé par une note de vanille due à l’élevage. L’ensemble est riche, dense, tanique, mais reste frais et est très fin. J’ai apprécié le volume en bouche, l’équilibre et la longueur. Un fort joli vin également.

Hammel Vins, Cuvée Apicius, Villeneuve, Merlot GC, 2012 : Le caractère de ce vin est proche du millésime 2013. Mais la bouche n’offre pas la même structure. Elle est considérée comme plus souple. Par contre le fruité et la finesse sont davantage développés.Apicius

Hammel Vins, Cuvée Côte Rousse, Domaine du Montet, Bex GC, 2012 : Nez puissant, avec des notes du fruits noirs, une touche balsamique aussi. Un vin de belle concentration, au boisé très joliment dosé. Très jolie longueur finale. Un vin qui mérite d’être attendu afin que tous les éléments se fondent et s’harmonisent (on perçoit une légère astringence). Coup de coeur.

Cave Les Moines, Serge Diserens, Malbec Réserve du Domaine, 2012 : Le nez nous offre un fruité puissant, dominé par une note de cerise noire croquante à souhait. La bouche est riche, concentrée. Un peu vanillée. Une sensation de sucrosité, discrète, ce qui altère la fraîcheur du vin en bouche. Une cuvée qui montre en tout cas l’intérêt voire le potentiel du cépage dans la région.

Resto l'Usine à Aigle

Crédit photographique et montage des photos : Annie Martin Stafanatto, sommelière,

Un coup de coeur unanime des dégustateurs pour la cuvée de Gamaret 2013 du Domaine des Moines de Serge Diserens. Cet oenologue s’est illustré au cours de cette dégustation, où, il est vrai, il a présenté pas moins de vingt-cinq pour cent des vins (il vinifie également les vins du domaine de son épouse, Stéphanie Delarze).
La maison Hammel Vins (Rolle) produit dans le Chablais de fort beaux vins rouges (Côte Rousse, Apicius), mais je crois que je vous en avait déjà parlé suite à une dégustation à Rolle.

Difficile de faire une synthèse d’une dégustation concentrée sur une douzaine de vins issus de trois millésimes, et dont le nombre de cépages, parfois seuls, parfois en assemblage, est au minimum de huit. Force est toutefois de constater que les vins rouges chablaisiens sont bien plus que des faire-valoir dans une région où le chasselas domine très fortement (hormis à Bex, une commune où 60 % des 110 hectares de vigne sont plantés de cépages rouges).

Quoiqu’il en soit, plus d’un aura montré de très belles choses, et pas que du potentiel !
Merci aux producteurs pour leur collaboration !
La dégustation des vins blancs suivra dans quelques jours.

 

 

 

Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *