• Les Caves Ouvertes du Valais 2017

Vins du Chablais vaudois, la dégustation des vins de chasselas !

Cette dégustation des vins du Chablais s’est déroulée lundi 30 novembre dans une salle de la Badouxthèque à Aigle. Les bouteilles de vin ont été apportées sur place au cours des semaines précédentes par les vignerons-encaveurs et les caves de la région, pour y être stockées dans une pièce climatisée. Durant la matinée (03h de travail) nous avons dégusté les vins de chasselas 2014 puis les vieux millésimes. Durant l’après-midi, nous avons dégusté les vins de spécialités blanches et les vins rouges ( notes à venir prochainement).

J’aimerais remercier, en mon nom, mais aussi de la part des dégustateurs présents, l’ensemble des caves et des vignerons ayant participé à cette grande dégustation des vins du Chablais, ainsi que Monsieur Daniel Dufaux, oenologue et directeur adjoint de la maison Henri Badoux, qui nous a offert l’espace de dégustation, et mis à notre disposition un collaborateur pour l’ensemble de la journée. Mes remerciements vont bien sûr aussi à Monsieur « Cata », pour sa disponibilité et son professionnalisme, sa gentillesse, et pour tout travail qu’il a accompli durant toute cette journée, afin de nous permettre de déguster les vins dans les meilleures conditions possibles.

Les vins de chasselas (millésime 2014 et un vin 2013) ont été dégustés par série de trois vins. Ils sont numérotés de A 01 à A 25, soit leur ordre de passage.12388257_10208335647174560_478863227_n

Willy Deladoye, Domaine Le Luissalet, Bex, Clos des Caillettes « Tradition » 2014 (A 01)
Le premier nez apparait un peu beurré, puis vient une sensation minérale. En bouche, le fruité est un peu discret, mais je perçois une note de rose et aussi de fumée. Le CO2 est très fin, la bouche est fraîche, minérale, avec une note saline finale. Bien, car il n’est jamais facile d’ouvrir une dégustation.

Stéphanie Delarze, La Baudelière Aigle GC La Baudelière 2014 (A 02)
Cette cuvée se présente comme étant complexe et équilibrée. Elle recèle beaucoup de finesse, un caractère floral et minéral. C’est un vin élégant et persistant. Très apprécié.

Maison Obrist, Yvorne, Clos du Rocher GC 2014 (A 03)
L’olfaction de ce vin est plus intense que pour les deux premiers vins de cette (1ere) série. On retrouve des notes de fruits jaunes mûrs. La bouche est plus grasse, mais ne manque ni de fraîcheur ni d’élégance. Le caractère minéral est présent en bouche. Très apprécié également.20151130_111421

Maison Obrist, Villeneuve GC 2014 (A 04)
Le nez est marqué par une note beurrée et une autre fumée. En bouche, le CO2 est marqué. La richesse de la matière est bien perceptible, Belle persistance. Un vin sec et de caractère.

Maison Schenk, Yvorne, Château Maison-Blanche GC 2014 (A 05)
Le est fermé. La bouche laisse davantage montrer ses charmes : elle en a, en particulier de la finesse et une très jolie tension. Le carbonique est discret. Jolie persistance finale.

Christophe Bertholet, Villeneuve La Muraz 2014 (A 06)
Nez sur des notes de fumée et une sensation minérale. Cette sensation se retrouve en bouche, avec une note de pierre à fusil marquée. A la rétro-olfaction on perçoit le fruité, sur des notes de fruits jaunes. C’est un fort joli vin, persistant et frais, riche, long et équilibré.

Association Viticole d’Yvorne, Yvorne GC Chant des Resses 2014 (A 07)
Le nez est sur une aromatique florale délicate. En bouche, on trouve aussi une note d’amande. La bouche a une belle richesse, une sensation minérale nette, une belle longueur aussi. Un joli vin.

Artisans Vignerons d’Ollon, Chasselas 2014 (A 08)
Jolie olfaction bien nette sur les fruits jaunes (la pêche). La bouche n’offre pas une grande puissance, par contre la fraîcheur et l’équilibre sont au rendez-vous, tout comme la longueur en bouche très satisfaisante. Ici encore, un très joli vin.

Association Viticole d’Yvorne, cuvée Tradition 2014 (A 09)
Un nouveau vin avec du caractère, mais ne manquant pas de finesse et de fraîcheur. Il est typé, minéral, et de belle longueur.

Maison Henri Badoux, Yvorne Petit Vignoble 2014 (A 10)
Très joli nez complexe, avec des notes de florales, de pèche jaune, d’ananas, de noisette grillée, jolie bouche sapide, équilibrée, fraîche et longue.

Maison Henri Badoux, Aigle les Murailles 2014 (A 11)
Le nez est sur la retenue. La bouche ne se donne pas de suite non plus. Elle est tendue, minérale, fine, longue, avec une légère sensation saline. Un vin qui ne semble pas donner encore tout son potentiel.

Alain Emery, Aigle GC La Baudelière 2014 (A 12)
Un vin charmant, floral, un peu rond, mais qui possède lui aussi une touche minérale, de la fraîcheur et une belle longueur.

Serge Diserens, Villeneuve, Les Moines GC 2014 (A 13)
Des fruits jaunes au nez, un caractère minéral affirmé en bouche, du gras et de la finesse, long en bouche, voila un autre chasselas, typé et apprécié au coeur d’une dégustation qui tient ses promesses.

Maison Hammel Vins, Taranis, Clos du Montet, Bex, 2014 (A 14)
Un vin très fin, distingué, au profil aromatique plutôt discret aujourd’hui. Une cuvée réalisée sans aucun doute à partir d’un élevage très soigné. Belle matière très fine, élégante. Un vin qui a du potentiel et qui devrait se plaire avec un poisson du lac en mode gastronomique.

Maison Hammel Vins, Le Clos Blanc 2014 (A 15)
Un vin fruité, plutôt souple mais gourmand. Il compense son manque de structure par une très jolie finesse, de l’équilibre et une belle longueur.

Maison Hammel Vins, Yvorne Clos de la George 2014 (A 16)
Si l’aromatique est bien présente : citron, amande, la bouche n’est pas en reste. Elle a beaucoup de finesse, d’équilibre, un caractère minéral affirmé, de la fraîcheur et de la longueur.

(A 17) deux échantillons problématiques, où deux des dégustateurs présents n’ont pas reconnu un vin dégusté pourtant trois semaines plus tôt.

Domaine de l’Ovaille, Yvorne, Famille Deladoye, chasselas 1er CG 2014 (A 18) Un chasselas riche et vineux, typé, frais et fin, d’une facture que l’on considère comme très classique (ce qui n’a rien de péjoratif). Belle longueur. Un vin avec du potentiel.

Maison Bolle, Yvorne GC, collection Chandra Kurt 2014 (A 19)
Un fort joli vin, structuré, fin, fruité (note de citron vert), complexe, avec une belle amertume finale et une très jolie longueur. Un autre vin vineux très apprécié.

Cave Les Rois, Marco et François Grognuz, Villeneuve GC Les Terreaux 2014 (A 20)
Le nez est complexe, très fin, avec des notes de noisette et de fruits, la bouche est d’un très bel équilibre, à la fois puissante et fraîche. Très belle longueur finale. Coup de coeur.

 Abbaye de Salaz, Bernard Huber, Abbaye de Salaz 2014 (A 21)
Le 3e vin de cette série (nous avons dégusté les vins à l’aveugle, par séries de trois), s’avère comme les deux précédents d’un excellent niveau. Cette cuvée à beaucoup de finesse, de fraîcheur. C’est un chasselas typé et minéral, fruité aussi bien sûr (note de pomelos), et long.

Cave Borloz, Alexandre Favre, Chasselas Le Tard 2014 (A 22)
Joli vin, avec des note d’agrumes et d’amande, une belle vinosité, de la finesse, de la fraîcheur et une belle longueur. Un chasselas « classique » et gourmand.

Cave Borloz, Alexandre Favre, Petit Clos Aymond 2013 (A 23)
Cette cuvée fait montre de beaucoup de charme et de finesse. Je retrouve des notes d’agrumes, une belle fraîcheur et une jolie longueur.

Christophe Bertholet, Villeneuve, élevage en fût d’acacia 2014 (A 24)
Un vin considéré immédiatement comme « exotique » par les dégustateurs. Effectivement, il s’agit de l’unique cuvée élevée dans une barrique, de bois d’acacia. Cet élevage confère un caractère légèrement beurré, une bouche enrobée, mais fraîche. Jolie longueur. Passe difficilement dans un contexte de dégustation comme la nôtre, mais n’est en aucun cas un vin « indigent ».

Domaine du Trécord, Harald Cropt chasselas GC d’Ollon 2014 (A 25)
La dernière cuvée de chasselas de notre dégustation est riche en fruits (pomme, poire, fruits jaunes). C’est un vin de pur plaisir car il possède une très belle finesse en bouche, de l’équilibre et une belle longueur. Au terme de cette dégustation, il la clôture avec maestria.12358125_10208335647014556_1795618069_n

Les vieux millésimes :
Les vins sont numérotés selon leur ordre de passage, soit de B 31 à B 38

Maison Hammel Vins L’Ovaille Yvorne GC 2010 (B 31)
On décèle une belle maturité, des notes d’agrumes, le vin est riche et dense, fin et équilibré, long en bouche. Un vin racé encore jeune.

Maison Henri Badoux Petit Vignoble Yvorne 2009 (B 32)
Le vin est immédiatement perçu comme mûr, riche, gras, mais il reste équilibré, fin et frais, long. Très apprécié.

Badoux Aigle les Murailles 2007 (B 33)
Un vjn jugé très jeune en l’état, marqué par des notes de pierre à fusil, de fumée, très dynamique en bouche, belle longueur. Très apprécié.

Cave Les Rois Les Terreaux 1992 (B 34)
Cette cuvée est arrivée le matin même à la Badouxthèque, mais était annoncée depuis longtemps. Ne connaissant pas son millésime, je l’ai placée arbitrairement entre deux vins, qui auront été plus jeunes quelle. Qu’à cela ne tienne, ça ne l’a pas dérangée. Cette cuvée Les Terreaux 1992, était évoluée, mais dans le meilleur sens qui soit. Des notes de pierre à fusil, d’hydrocarbures répondaient à la fraîcheur de la bouche, très bien construite, longue et certainement partie pour continuer à vieillir, si nous lui en avions laissé la possibilité. Excellent.

12380502_10208335646974555_598933745_n

La vis, ça conserve aussi le vin. Et très bien même!

Alain Emery Aigle GC 2004 (B 35)
Un vin qui apparait un peu souple en bouche, mais qui a conservé tout son fruit et sa fraicheur. On parle de note d’amande d’un côté de la table. De l’autre, on évoque la …dragée.

Obrist Yvorne Clos du Rocher 2000 (B 36)
Après une première note lactique, le caractère minéral prend le dessus : la pierre à fusil. On parle aussi d’une note torréfiée. En bouche, le vin a une très belle matière, riche et droite. L’ensemble est aussi très frais et long. Très bon.

Diserens Norbert et Serge Villeneuve Les Moines 1997 (B 37)
On revient sur des notes d’amande et d’hydrocarbures. Ce chasselas a conservé un peu de gaz carbonique, il est fin, frais, long en bouche. Très apprécié.Chasselas Chablais

André Baud Aigle Prieuré 1990 (B 38)
En dépit d’une note oxydative (pomme blette), ce vin a su conserver un caractère tonique et frais. Belle longueur finale. Très bien aussi.

En guide de conclusion :

Le niveau des vins de chasselas est vraiment très bon, sinon excellent. Avec les vieux millésimes, et seulement huit cuvées, on perçoit que la typicité reste présente, et que le potentiel de garde est là.

Pour les vins jeunes, la typicité est indéniable, et ce immédiatement dans la prime jeunesse. Associée à la fraîcheur des crus, depuis Bex, à Villeneuve, en passant par Ollon, Aigle et Yvorne il ne semble pas bien difficile de se faire plaisir.
Un autre élément est fréquemment ressorti dans mes notes : la finesse !
Bref, je me suis fait très plaisir. Amitiés à tous les vignerons du Chablais.  Je continuerai bientôt avec les dégustations des vins blancs et des vins rouges.

Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à Vins du Chablais vaudois, la dégustation des vins de chasselas !

  1. Ping :Dégustation des vins du Chablais : 12 vins rouges au programme – Vins Confédérés

  2. Ping :Vins du Chablais : épisode III avec les vins blancs de spécialité – Vins Confédérés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *