• Les Caves Ouvertes du Valais 2017

Coup de foudre entre le Dézaley et Magnificients

NJ_Magnificients14_01

Le Dézaley Magnificients (millésime 2014) est bien sûr un vin très jeune aujourd’hui. Mais il est déjà très expressif au nez aujourd’hui, avec des notes intenses d’agrumes. Un vin qui est assurément promis à une grande garde.

Je viens de vivre ma première rencontre avec Magnificient’s.
Cette année, cette cuvée, toujours unique, s’est alliée à la Baronnie du Dézaley et ses douze membres pour concrétiser un peu plus le rêve de Nicolas Wüst son initiateur : réinventer le Dézaley.  Un projet forcément inédit.

Le rêve de Nicolas Wüst, c’est une certaine idée du vin suisse, dans un projet global et surtout intelligemment orchestré par toute une équipe, dont les autres principaux membres sont Christine et Carlo Crisci (restaurant Le Cerf à Cossonay, une des grandes tables romandes et du pays), ainsi que leur sommelier François Gautier, et Jean-Claude Favre, vigneron de Chamoson. Ce dernier étant un ami de longue date de l’initiateur de Magnificients. Enfin, Jérôme Aké-Béda, sommelier et maitre-d’hôtel à l’Auberge de l’Onde, à St-Saphorin, a rejoint le groupe de la première heure cette année .

La Baronnie, c’est vingt d’ans de passion au service du terroir et des vins du Dézaley. Créée en 1994, cette association a donc fêté ses vingt ans l’an passé, et, en 2015, elle a célébré cet anniversaire en produisant un cru de terroir hors du commun : Magnificients’14.

20151106_143838

Grégoire Dubois, Christine et Carlo Crisci

Magnificients’14 « mode d’emploi » : l’ensemble des producteurs de la Baronnie a bien évidemment participé. Les vignerons auront proposés vingt quatre lots au comité de sélection. Mais seuls quatorze lots ont été retenus, afin d’offrir à la cuvée un caractère intransigeant, et dans un style nouveau, car Magnificients ne voulait pas s’attaquer au « mythe » Dézaley pour le reproduire. Il était indispensable de le recréer d’une certaine façon.

Les quatorze lots ont été pré-assemblés en trois lots. Cette étape s’est faite fin 2014, peu après les vendanges. L’élevage s’est fait dans trois types de contenants : cuve inox, foudre de bois et oeuf ovoïde. Il s’est déroulé dans la cave du Petit Versailles des Frères Dubois, sous la houlette de Grégoire Dubois, d’Alain Paley et  de Louis Fonjallaz, mais aussi de Valentina Andrei, qui avait vinifié Magnificients’13, un assemblage de Petite Arvine et de Roussanne.

A la fin de l’été 2015, chaque lot a été dégusté séparément, et, en fonction des qualités de chacun, plusieurs assemblages ont été testés, jusqu’à ce que la « formule » finale ait été trouvée et approuvée. Désormais, 5000 bouteilles sont prêtes à la vente et surtout à la découverte !

Plus qu’un vin, Magnificients est un projet, aux allures de produit exclusif, certes, mais dont le prix est resté très abordable (49 CHF la bouteille …d’un litre*) !
Outres des plats savoureux, le chef Carlo Crisci a aussi dessiné une carafe adaptée à la bouteille d’un litre. Un objet magnifique, un cristal soufflé bouche bien sûr, par Yann Oulevay, maître verrier installé dans le Nord vaudois.

 

Alors que dans chaque région, l’on voit naitre des cuvées « iconiques », l’esprit Magnificients s’inscrit à la fois dans un moment unique et pourtant très temporel, car typé par son millésime et son terroir. Ayant dégusté ce vin début novembre, je suis convaincu qu’il s’agit là d’un Dézaley possédant un grand potentiel de garde.
Magnificients n’a pas fini de voyager dans le monde du vin suisse, et nous avec ! Je vous invite à partir du lien ci après- à voir le film qui illustre et explique la démarche.

20151106_152500

Nous aurons eu l’occasion de déguster les vins Magnificients existants, mais aussi un Dézaley Les Gradins 1995 d’Etienne et Louis Fonjallaz. Où quand la beauté du vin s’harmonise avec les plats d’un chef inspiré. Que du bonheur !

Comment vous procurer cette cuvée ? Sur le site internet Magnificients, mais aussi auprès de chacun des douze membres de la Baronnie du Dézaley. La cuvée sera disponible début décembre.

* vous avez bien lu, c’est un litre étalon, et non pas un litron ou flacon de 70 ou 75 cl !

Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *