• Les Caves Ouvertes du Valais 2017

A la cave des Cèdres à Cortaillod, avec Martin et Jean-Christophe Porret

Passage voici quelques trois semaines déjà à la Cave des Cèdres à Cortaillod chez Martin Porret et son père Jean-Christophe.

Martin Porret m’accueille dans la cour et nous nous dirigeons sans tarder à la cave. Le carnotzet d’accueil de la clientèle est situé au coeur de la cave, à l’endroit même où les raisins sont pressés lors des vendanges. Première interrogation à la vue de planches posées à même le sol : qu’est-ce donc ? :DSC_0269 DSC_0266Martin Porret : « Une « invention » de mon arrière grand-père. Sous ces planches se cachent les cuves de macération de nos vins rouges. On peut retirer une seule planche et procéder au pigeage du moût. Le béton offre une inertie thermique remarquable, et surtout, on observe une très belle extraction des couleurs, sans avoir à rien forcer ».  De son aïeul, Martin me dira aussi qu’il aura été à l’origine de la sélection du clone de pinot noir dite de « Cortaillod », peut-être le clone le plus considéré en Suisse, hors de ceux provenant directement de Bourgogne.

Nous dégustons le chasselas non filtré 2012 tout en discutant. Un vin vraiment fort agréable, rond et frais, fruité et de belle persistance. Puis Martin me conduit dans les chais. Dans la première pièce, il n’y a que des foudres. DSC_0246DSC_0249La quasi totalité des vins est élevée dans ce type de foudres. Il y a bien quelques cuves inox, mais leur utilisation est transitoire durant le cycle d’élevage des vins du Domaine des Cèdres. Seules trois barriques de chêne se trouvent au coeur de la deuxième cave. « Nous les utilisons uniquement pour notre cuvée de chardonnay ».

Le domaine des Cèdres a fêté ses 150 ans en 2008. Avant de devenir exclusivement un domaine viticole en 1858, il était un domaine agricole. Le premier millésime connu est donc le 1859. Mon hôte évoque également une tradition familiale qui fait acheter un foudre  lors de l’année de naissance d’un enfant.
D’enfants, Jean-Christophe Porret en a deux. Outre Martin, sa fille Sophie étudie également à Changins.DSC_0260

Nous dégustons le chasselas 2012, prélevé au foudre : mûr, fin, équilibré, long il associe une note citronnée en finale à une autre plus minérale. La perception de l’élevage sous bois est étonnamment nette. Le millésime 2011, en bouteille celui-là, associe finesse et équilibre lui aussi, mais un gras plus marqué. Le CO2 est quasi absent.
Du bien bon chasselas que voila ! Et le prix est inférieur à 11 CHF le col pour les deux cuvées (non filtré et « blanc chasselas »). Tip top.DSC_0273

J’ai été moins séduit par la Perdrix Blanche 2011, qui manquait d’ampleur en bouche, était à mon goût trop vive et souple,  se terminant sur une note alcooleuse  dominante. Le pinot gris 2011 est agréable, sec, mais il ne fait pas grimper aux rideaux pour autant. Le nez et la bouche sont à l’unisson pour indiquer que ce pinot gris pourrait offrir davantage de densité et de complexité.

J’ai par contre bien apprécié l’oeil-de-perdrix 2011. Belle robe d’un rouge légèrement saumoné, un fruité croquant sur des fruits rouges mûrs, une note de fumée, la bouche se présente avec beaucoup de franchise, elle possède une belle vinosité tout en restant souple. Un vin équilibré et long. C’st un oeil très fin et goûteux.

Pinot noir 2011. Elevé en foudre (je le réécris pour les distraits),  ce vin est issu de baies égrappées. Il y a deux mises en bouteilles qui totalisent quelques dix mille cols annuels. Mais le vin est assemblé avant les mises, donc il n’y a pas d’hétérogénéité qualitative. Fort belle robe rubis, intense et un fruité expressif et franc, mais le boisé est encore perceptible. Ce vin de pinot noir est dense en bouche, puissant, long. Un bien joli vin de pinot noir. Martin Porret me glisse que cette cuvée est issue à 100 % de pinot noir.

Son père Jean-Christophe s’est joint à nous. Il demande à déguster une bouteille de ce vin issue de l’autre mise. Le boisé est un peu plus marqué au nez, mais le fruité est aussi plus intense. Note de cerise, d’amande. Un pinot noir élégant et recélant toute la finesse attendue de ce noble cépage et qui va se bonifier si on veut bien lui accorder du temps.

Pinot noir 2009 cuvée non égrappée : cette cuvée était une cuvée « incognito », qui n’apparaissait pas dans le prix courant du Domaine des Cèdres. Elle a fini par y arriver, mais pas tous les ans, seulement lorsque le millésime s’y prête, ce qui semble être le cas du 2009, un vin qui m’a véritablement ravi. Issu de vieilles vignes de pinot noir, de cinquante ans d’âge, ce vin a connu une macération durant quinze jours. Belle robe rubis, plutôt mate, le nez est complexe et intense : amande, cerise rouge, cassis. La bouche est à la fois dense, concentrée ET fraîche. Un bien beau vin de caractère. Il est  sérieux, droit et long. Culture des vignes « à la bourguignonne » en taille basse, rendements de l’ordre de 600 grammes au mètre carré. Et le prix, dois-je vraiment vous l’avouer ? Par mail privé peut-être…

Gamaret 2011 : des vignes de 15 ans d’âge. Martin Porret évoque une replantation en cours. Après une petite réduction avant aération, ce gamaret se présente de façon expressive au nez. En bouche, il possède des tanins gras, charnus, fins, et ne manque pas de fraîcheur. Un beau gamaret qui devrait lui aussi s’affiner au vieillissement.DSC_0261 DSC_0262

Jean-Christophe Porret & famille

Domaine des Cèdres

Rue de la Goutte d’Or 20

2016 Cortaillod

Tél. . 032 842 10 52

Email : porretvins@bluewin.ch

Site Internet : wwwporretvins.ch

 

Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

Une réponse à A la cave des Cèdres à Cortaillod, avec Martin et Jean-Christophe Porret

  1. Ping :Le Non Filtré de Neuchâtel, où la turbidité du vin en toute transparence ! – Vins Confédérés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *