Pinot gris 2007 de Neuchâtel, cave de la Clavenière

Ce pinot gris est ici un vin de vendange tardive, issu d’une vendange passerillée sur souche. La cave de la Clavenière réalise un autre pinot gris, également élevé en fût de chêne, mais dans une version sèche.

Une belle histoire pour ce vin dégusté en fin d’année 2009, puisqu’il aura été finaliste de la catégorie des vins à plus de huit grammes de sucres résiduels au Grand Prix des Vins Suisses.

Christophe Landry, le vinificateur, m’a offert cette bouteille juste après la mise. Pas de photo de la bouteille et de l’étiquette, puisqu’il n’y en avait pas.Lorsque la bouteille m’avait été offerte, les étiquettes n’étaient pas encore prêtes.

Très jolie robe d’un jaune or, limpide. Nous avons apprécié la complexité aromatique de ce vin. Des notes de massepain, de pruneau, de coing, de miel, mais aussi de pêche. Le toucher de bouche est très fin, la liqueur est parfaitement contre balancée par la vivacité. Point de lourdeur, au contraire, la fraîcheur domine. Cette vendange tardive joue la carte de l’élégance et de la finesse. Un vin qui possède un caractère cristallin, et une très jolie longueur.

 

Il va falloir réussir à se retrouver au garage pour déguster les 2009 prochainement mon ami. Et puis, si nous pouvions réaliser une dégustation à La Tchaux, rue de la Serre avec qui tu sais, … Faut que l’on fasse ça cette année.

 

Laurent

 

Share This: