• Les Caves Ouvertes du Valais 2017

Un printemps de la Petite Arvine à l’accent de Meursault

Combe d'Enfer V

La « mythique » combe d’Enfer de Fully.

J’ai été invité au « Printemps de la Petite Arvine » (une manifestation privée , basée sur le principe de la Paulée de Meursault (chacun amène une ou plusieurs bouteilles de son choix qui sont partagées de table en table), organisée par neuf vignerons de Fully, et dont les invités venaient de tous horizons) par Mathilde Roux (Cave de l’Orlaya, anciennement cave Gérard Roduit), vigneronne et oenologue née en France. Elle a grandi dans les Côtes du Rhône Sud, à Gigondas, où ses parents étaient propriétaire du Château du Trignon à Gigondas, et du Domaine des Sénéchaux à Châteauneuf-du-Pape, où je conseillais les deux domaines a l’époque. Mathilde est donc tombée dans la marmite toute petite.

Fully Grand Cru

La Petite Arvine est au coeur de l’appellation Fully Grand Cru.

A 11 ans, elle arrive en Suisse mais l’envie de travailler ses propres cuvées ne la lâche pas. Elle obtient un Bachelor en Life Science à l’EPFL, puis se forme à l’école d’Agronomie de Montpellier et obtient un Master en Vigne et Vin et un Diplôme National d’Oenologue.
Après deux stages dans les Côtes du Rhône, à Châteauneuf-du-Pape (Clos du Caillou, où elle me retrouve et surtout  Bruno Gaspard, un ami de sa famille) et à Tain l’Hermitage (Paul Jaboulet Ainé) elle revient travailler dans le canton de Vaud et multiplie les expériences en production (La Côte – Hammel, Lavaux – Raymond Chappuis, dans le Chablais, chez Christophe Schenk) et part également découvrir les méthodes de travail à l’étranger (Nouvelle-Zélande – Marsico Vineyard et Afrique du Sud – Morgenhof).Combe d'Enfer III
Finalement c’est par l’intermédiaire d’amis communs qu’elle rencontre Gérard Roduit et tombe sous le charme des vins du Valais et de la petite arvine, et décide de s’installer à Fully. Son domaine s’appelle l’Orlaya, du nom d’une fleur.

C’est donc mes relations d’amitiés avec la famille Roux qui m’ont conduit à venir a cette manifestation (très conviviale), où j’ai retrouvé une ambiance chaleureuse entre les vignerons.
Etaient présents
les domaines suivants : Cave des amandiers (Alexandre Delétraz), Marie-Thérèse Chappaz (Cave La Liaudisaz), Philippe et Véronyc Mettaz, Gérard Dorsaz, Benoit Dorsaz, André Roduit et fils, Cave de l’Orlaya, Domaine La Rodeline, Henri Valloton.

J’ai beaucoup aimé toutes les petites arvines 2015, toutes dans des expressions pourtant très différentes : la vendange tardive de Marie-Thérèse Chappaz, les arvines de Gérard Dorsaz, Alexandre Delétraz, Mathilde Roux (qui  porte les signes des grand vins) et de Benoit Dorsaz.

Sur les hauteurs de Fully, le domaine de Beudon, pionnier parmi les pionniers de la biodynamie en Suisse. Un écosystème exceptionnel. Oui, il y a des vignes là-haut.

Le Rocher de Beudon. Oui, il y a des vignes là-haut. C’est le premier domaine en biodynamie de Suisse Romande. Et un écosystème préservé, riche et foisonnant de vie

Je pense comme les vignerons présents que la petite arvine est un grand cépage. Elle marque son terroir de son empreinte, chose évidente, puisque tous les vins étaient différents, et provenaient de parcelles différentes.
Lors du repas, nous avons pu goûter de jolie petites arvines avec une dizaine d’années de bouteille, assez merveilleuses.
Pour ma part, cela ne fait pas l’ombre d’un doute : la petite arvine est un grand cépage de la Vallée du Rhône.

Philippe Cambie,
Oenologue consultant à Châteauneuf-du-Pape
(voir sa biographie ci-dessous)


Né à Pézenas dans l’Hérault en 1962, où la famille de ma mère possède des vignes (Domaine de Montplaisir à Castelnau-de-Guers), je suis pour  ainsi dire né dans les vignes du Languedoc, sur les terres du PICPOUL BLANC.
On peut dire que je suis un pur produit du bassin méditerranéen. Mon addiction au grenache vient surement de mes origines.

Après un diplômes universitaire technique (DUT) en industrie alimentaire à Montpellier , puis l’École nationale supérieure de l’industrie agro alimentaire.Au cours de ses études,  j’ai  obtenu une connaissance approfondie de la microbiologie qui à certains égards, est semblable à ce qui se passe dans le processus de vinification.

Pas tout à fait satisfait de mon cursus, j’ai décidé de changer de direction et je me  rends à Montpellier pour  obtenir en 1986 un Diplôme d’œnologue à la faculté de pharmacie 1986. Après plusieurs expériences dans le milieu du vin : mise en bouteille dans le Vaucluse, négoce dans le bordelais et nord de la France, responsable commercial dans le sud de la France et responsable production dans le Roussillon, je démarre une activité de conseil  en 1998 au sein du GROUPE ICV/VVS Vallée du Rhône, où je suis toujours salarié.

 

 

Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *