Présentation des nouvelles cuvées à la cave Bouvet-Jabloir

Dimitri et Alexandre Colomb m’ont convié à découvrir les nouvelles cuvées qu’ils s’apprêtent à présenter à leur clientèle ces jours et semaines à venir (la sortie officielle de certains vins aura lieu pas plus tard que jeudi 24 novembre).

Une belle occasion de déguster leurs vins dans de bonnes conditions, et en compagnie de plusieurs restaurateurs de la région avec qui ils collaborent.
C’était très intéressant de discuter avec ces professionnels, car leur recherche première est la création d’une harmonie culinaire à partir de chaque vin proposé.dsc_0093

Le Chasselas Légende 2015 : joli fruité sur des notes de fruits mûrs, de raisin frais, de belle intensité. La bouche est d’une grande fraîcheur et d’une finesse déjà très prononcée, signe que ce vin est bien né. La finale est légèrement grasse, le fruité évoque sur celle-ci une note d’amande douce et de citron. Très jolie longueur. Très apprécié.
Un autre chasselas est proposé, dans la collection Signature (donc élevé en fûts de chêne). Elevage abouti et très soigné, qui ne cache pas le fruit. La bouche a gagné en volume, de façon discrète toutefois. Idéal avec un poisson de rivière ou du lac en sauce.dsc_0088

Oeil-de-Perdrix 2014 : une année de mise en bouteille supplémentaire ne peut jamais nuire à un vin. C’est le cas de cet Oeil, à la robe légèrement saumonée. Il est gourmand, fin et frais, pourvu d’un fruité intense (groseille, fraise tout particulièrement) mais avec une note de fumée aussi. C’est un vin charmeur et délicat, avec une acidité qui est parfaitement intégrée pour ne pas déséquilibrer la matière. J’apprécie  sa délicatesse, car je ne courre pas après les « Oeil » qui jouent des muscles. C’est tout de même un pinot noir !

Le Mousseux Rosé, collection Grande Réserve (un pur jus de pinot noir) : Robe d’un beau rosé profond. Le nez est fruité, avec des notes de fruits rouges, et une touche florale évoquant la violette. Les bulles sont très fines, tout comme l’est le toucher de bouche. C’est un vin qui n’est pas mordant. Il est équilibré, frais, élégant et long en bouche.dsc_0098

Chardonnay barrique 2015 : si le boisé est pour le moins prégnant au nez, tout du moins à l’ouverture de la bouteille (chose qui était moins nette 30 minutes plus tard) il est parfaitement intégré en bouche, bien qu’il donne une légère impression de sucrosité. Alexandre Colomb rappelle que ce vin a été mis en bouteille il y a seulement trois semaines.
Il n’y a surtout pas que du boisé ! Je perçois aussi des notes de fruits blancs (pomme, poire). La bouche est à l’image du millésime 2012 : riche, très fine (et ce sentiment n’ira qu’en s’améliorant dans le futur), riche, avec une finale discrètement saline, et de belle longueur déjà.
Assurément un vin prometteur, auquel une année de bouteille devrait le révéler l’an prochain, …pour les fêtes par exemple.dsc_0094

Pinot Noir Légende 2015 : chez les Colomb, la collection « Légende » comprend les vins les plus traditionnels du terroir neuchâtelois. Mais je crois avoir compris que ce mot ne leur convenait guère.
Trêve de bla-bla, ce pinot noir 2015 est tout en fruits noirs (myrtille, mûre). Le fruité est intense. La bouche est dense, avec de jolis tanins fins et serrés. L’ensemble est riche (l’effet millésime) mais surtout très équilibré (autre effet millésime). Très jolie longueur finale. Très apprécié à ce stade, et sans aucun doute un très beau pinot noir en devenir. Bravo.dsc_0099

Pinot Noir Signature 2015 : La robe est d’un joli rubis d’intensité moyenne. Le nez est très fin et d’une belle intensité. Le fruité est différent de celui de la cuvée précédente. Il évoque les fruits rouges dont la cerise, . Si la bouche offre une belle richesse, elle est relativement souple, mais est fraîche et délicate. Le travail de ce vin en barrique – d’une grande précision-  y contribue grandement : les tanins sont fondus, le vin est plus ouvert que celui de la cuvée précédente.  Très belle longueur finale. Coup de coeur.
Si l’on considère que ce vin n’a lui aussi que trois semaines de bouteilles, le trouver dans un tel état de forme aujourd’hui est quasi miraculeux (nonobstant les soins prodigués lors de la mise bien sûr). Equilibre et harmonie sont vraiment à leur firmament. Bravo.dsc_0102

La « revue de détail » se poursuit avec un assemblage (il en fallait bien un tout de même!) :  Gamaret et Garanoir 2014, Collection Grande Réserve : (vin élevé en barrique). La robe est sombre, avec des reflets violets. Au nez, on sent des fruits noirs mûrs, de façon intense. La bouche offre elle-aussi de la maturité, une grande richesse tannique, mais elle conserve sa fraîcheur et son équilibre. Belle longueur finale. C’est un autre vin jeune qui s’annonce très prometteur.dsc_0104

Merlot 2015 (barrique), Vin de Pays : un vin très jeune, où le fruit répond très bien à l’élevage en barrique. Très jolie concentration tannique en bouche, ce qui lui confère une belle structure. Mais cela ne fait pas tout ! Il y a aussi de la fraîcheur, de la souplesse, de l’équilibre. Il faut lui accorder un peu de temps pour que les éléments se fondent les uns les autres pour atteindre l’harmonie finale.dsc_0108
Les vins sont vinifiés et élevés avec beaucoup de soin. Cela se ressent dans les verres. Chacun choisira ses cuvées en fonction de son goût propre bien sûr. Néanmoins, l’homogénéité qualitative des vins de ses trois gammes, et du Merlot en Vin de Pays, puisque non autorisé dans l’AOC neuchâteloise, est à mettre en exergue.

Cave Bouvet-Jabloir
Rue des Fontenettes 02
2012 Auvernier
Leur site Internet : Bouvet-Jabloir

Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *