• Les Caves Ouvertes du Valais 2017

La route des vins Gourmands passe par la Cave de Bonvillars !

Retrouvaille récente avec Olivier Robert l’oenologue de la cave de Bonvillars, où nous avons près plaisir à déguster des cuvées en cours d’élaboration, dans leurs cuves où dans leurs fûts. Mais aussi des vins en bouteille. Une nouvelle fois, force est de constater que les vins rouges du millésime 2014, s’avèrent particulièrement gouteux, fruités, pleins, bref, forts plaisants.

Ca a commencé très bien dès le premier vin, le Pinot Noir 2014, assemblé récemment dans une cuve après un élevage en fûts. La robe est rubis, d’intensité moyenne. Brillante. Le nez est sur les fruits rouges (framboise et fraise), de belle intensité. La bouche est riche, avec des tanins très fins, fondus, très fraîche, elle provoque une salivation de bon aloi. C’est un pinot noir typé, accessible, près pour la mise et au partage !dsc_0870Gamay 2015 : la robe est sombre et mate. Le nez évoque les fruits noirs, tel le sureau, mais aussi des fruits rouges comme la fraise. Il gagnera certainement en intensité après un repos faisant suite à sa mise en bouteille. Le toucher de bouche est suave, gourmand, délicat. Ce gamay est équilibré et fin, long en bouche. La finale est discrètement poivrée. Très apprécié également.dsc_0872Merlot Gourmand 2015 : Robe sombre, un nez avec une note fumée, puis de fruits rouges et aussi une discrète note florale de violette. Les tanins sont souples et fondus, si le vin est à ce stade un peu marqué par le bois surtout sur sa finale, cela ne devrait pas durer bien longtemps. C’est un vin qui se montre déjà élégant et sapide. Belle longueur finale.

A l’instar du Pinot noir, le gamay et le merlot ont été prélevés dans une cuve, avant leur mise en bouteille, et après avoir été élevés en fûts de chêne. Les cuvées ci-dessous ont été prélevées à la barrique.

Galotta Gourmand 2015 : robe très sombre, avec des reflets violacés. Le fruité est mûr et frais, avec des notes de cassis, de mûre, et aussi de cacao. En bouche, outre la riche matière, ce qui m’a surpris, c’est la fraîcheur grâce à une très belle acidité, bien intégrée dans la matière.  L’élevage en fût est discret et parfaitement intégré. A tel point que je me suis demandé s’il n’aurait pas pu être un peu plus appuyé.  C’est un vin très gourmand qui s’annonce. Coup de coeur pour ce Galotta.

Gamaret Gourmand 2015 : robe sombre et mate, le nez évoque la cerise noire, les épices douces (la cannelle). A nouveau la fraîcheur de la matière s’impose et offre à la belle matière un très bel équilibre en bouche. Jolis tanins, très fins, et belle longueur finale. Un gamaret très réussi, qui devrait avoir une évolution des plus favorables dans le futur.

Cabaret Gourmand 2015 : ce cépage de Valentin Blattner (Soyhères, JU), ne bénéficie pas d’une AOC Vaud. C’est donc sous une appellation Vin de Pays que nous le retrouvons. Le nez est ouvert, floral, puis viennent des notes fruitées tel la framboise, et d’épice (la réglisse). La bouche est élégante, fraîche et fine, malgré une légère sucrosité (moins de 10 gr). Les tanins sont fins, sans dureté. A marier avec une cuisine asiatique mêlant le sucré-salé.dsc_0884Chardonnay Gourmand 2015 : si le vin dégusté a été mis récemment en bouteille, il n’est pas encore en vente (durant le premier trimestre 2017). Fruité intense avec des notes de miel également, d’herbes aromatiques, de noisette blanche. C’est un vin très fin, élégant, frais, mais riche et long, avec un joli potentiel. A 18 CHF, c’est un excellent rapport qualité/prix/plaisir annoncé !dsc_0882

Gamay 2014 : des fruits rouges frais au nez, un peu d’épice aussi. Le « tableau » est bien brossé. La bouche est délicate fraiche, tout en finesse, longue. Un vin joyeux et d’une parfaite buvabilité. Très apprécié.

Merlot Gourmand 2014 : le nez est sur des notes de cerise rouge croquante, de cacao aussi. La bouche est agréablement dense, avec des tanins fondus, une jolie trame acide bien intégrée. C’est un vin fin et délicat, élégant. Fort apprécié.dsc_0886

Pinot Noir 2014 « barrique » : Robe rubis, nez de fruits rouges : framboise, groseille, de noyau d’amande aussi. Bouche fraîche et typée, plutôt svelte (on attend pas la concentration d’une syrah avec un pinot non plus) un peu marquée actuellement par l’élevage. Jolie longueur finale. A attendre un peu.

Galotta Gourmand 2014 : une robe sombre, mais pas noire ni violacée, un nez de fruits noirs (cassis, mûre), de framboise aussi, et une petite note toastée qui rappelle que le vin a été élevé en barrique. La bouche a une jolie mâche, de la fraîcheur et un bel équilibre. L’élevage, un peu perçu au nez, est, en bouche, très bien intégré.
Au final, ce Galotta est un vin long, élégant et fin. Une belle surprise !dsc_0878

Nous terminons ce tour d’horizon par un Chardonnay Gourmand 2014 : Nez sur des notes de melon, d’agrumes (citron), de noisette, il est aussi légèrement mentholé aussi. La bouche fraîche pourtant, est fine, et contrairement au nez un peu marquée par le boisé. Encore un peu fermée, elle demandera un petit temps de carafe si on veut déguster ce vin prochainement. Belle longueur finale.dsc_0881

En guise de conclusion, cette jolie phrase d’Olivier Robert, l’oenologue de la cave de Bonvillars :

« La gourmandise, c’est l’équilibre de la maturité, de la richesse et de la fraîcheur ».

Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *