Baccarat et La Grande Cuvée : les vins mousseux de la Cave de Genève

La Cave de Genève a joué un rôle de précurseur en Suisse en proposant dès les années soixante des vins effervescents.
La gamme Baccarat est composée de trois vins, élaborés selon la méthode dite Charmat (où en cuve close), les raisins sont issus à 100 % de vignes du terroir genevois. Une quatrième cuvée, La Grande Cuvée, est un assemblage de chardonnay et de pinot blanc. Ce dernière est vinifiée en fûts de chêne, puis élevée sur lattes. La prise de mousse se faisant en bouteille.

Baccarat, Cuvée Blanc de Blancs : se présente avec un nez ouvert, expressif, fin et frais, sur des notes de fruits blancs mûrs (pèche et le brugnon) et de fleurs. La bouche a une belle attaque, les bulles sont très fines, intenses. Le vin s’avère équilibré et fin, long. Le fruité accompagne avec élégance, et non sans intensité, cette finale. Un vin très apprécié.
Je n’ai d’ailleurs pas été le seul à apprécier ce vin : il a obtenu en 2016 deux médailles d’Or aux Effervescents du Monde et au Chardonnays du Monde.

Baccarat, Cuvée Rosé de Pinot Noir :  La robe est d’une très belle couleur framboise claire, vraiment très engageante dès le premier regard. Le nez est complexe, riche, sur des notes de fruits rouges tels la cerise, la framboise, la fraise. La bouche est fraîche, bien sculptée, à la fois fine et fraîche, peut-être un peu plus tendre en bouche que le BdB. Les bulles sont également très fines et délicates. La finale est longue, j’y retrouve une note d’amande douce qui apporte non pas de l’amertume, mais un peu plus de complexité aromatique à l’ensemble.

Ces deux cuvées dites « Brut » sont dosées avec  un maximum de 15 gr de sucre. Elles sont sapides, délicates. Pour Florian Barthassat, l’oenologue de la cave, le fait d’avoir isolé plusieurs parcelles de vigne pour l’élaboration des vins moussseux était un des premiers pas pour assurer non seulement la qualité des vins, mais aussi la répétitivité de leur réalisation année après année.

La gamme Baccarat se décline également avec un troisième vin dit Demi-Sec :

Baccarat, Cuvée Demi-Sec : il s’agit également de chardonnay. L’équilibre recherché est différent. Avec 35 gr de sucre résiduel, c’est la douceur qui pourrait prédominer. Pourtant, le vin ne manque pas de vivacité. Il conserve le caractère fin et frais des deux premiers vins dégustés. Les bulles sont ici aussi très fines et d’agréable intensité. Le fruité était un peu différent, avec des notes de fruits jaunes et de fruits légèrement confits. L’équilibre en bouche est réussi.
Dernière née de la gamme Baccarat, La Grande Cuvée, est un vin d’assemblage (du chardonnay complété de pinot gris). Contrairement aux autres vins, la Grande Cuvée est élaborée selon la méthode traditionnelle, avec prise de mousse en bouteille après un élevage en fûts de chêne, puis sur lattes.
A la dégustation, La Grande Cuvée se présente tel un vin racé, un peu marqué aujourd’hui par son élevage en fût, surtout au nez, en particulier par des notes grillées et toastées. On y décèle aussi quelques notes fermentaires. La bouche est très élégante et fraîche, avec un supplément de corps indéniable si on la compare à la cuvée BdB Brut. Je retrouve en finale une autre note d’amande, et une très légère amertume. C’est un vin complexe, fin et légèrement minéral. Je conseillerai de le déguster à l’apéritif avec de petits feuilletés. Je pense qu’au cours d’un repas, cette cuvée pourrait parfaitement tenir la dragée haute à des huitres également. C’est un fort joli vin. Dans l’absolu, j’aurais aimé que cette Grand Cuvée soit millésimée, pour encore mieux marquer sa différence avec les trois premiers vins.

Les trois premières cuvées réunies sont produites à hauteur de près de 300.000 cols, ce qui est loin d’être négligeable. La Grande Cuvée est plus confidentielle, puisqu’elle n’est réalisée qu’à hauteur de 6 à 7.000 cols par an. Quoiqu’il en soit, à 22 CHF, son prix n’en reste pas moins très compétitif et dont attractif.

La Cave de Genève propose actuellement sur son site Internet une action à l’achat de ses vins mousseux : 18,5 CHF pour La Grande Cuvée, et 12,50 francs les trois autres cuvées.

Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *