Les liquoreux de la Charte Grain Noble ConfidenCiel : vers des sommets toujours plus hauts

De la dégustation de sélection des vins de la Charte Grain Noble ConfidenCiel à Sierre le 19 août 2013, animée par Emmanuel Charpin, sécrétaire et président de l’Association :DSC_0006

Entre rappels et nouveautés :

La Charte Grain Noble est née en 1996 sous l’impulsion de Stéphane Gay, oenologue.

Elle compte une trentaine de membres, tous vignerons valaisans. Un chiffre plutôt stable depuis quelques années. Le sierrois Maurice Zufferey vient de rejoindre l’association. Il présentait son vin de Malvoisie flétrie pour la première fois.

Dans un proche futur, un autre membre s’ajoutera à l’Association : Alexandre Délétraz, de la Cave des Amandiers (Saillon). Un des jeunes qui montent en Valais, et dont j’ai déjà vanté quelques vins ici depuis trois ans.

Les vins de la Charte sont issus uniquement de cinq cépages : Marsanne, Sylvaner, Malvoisie (Pinot Gris), Petite Arvine et Amigne. Ils sont obligatoirement élevés en barrique durant une année minimum. Mais certains membres n’hésitent pas à aller bien au-delà de cette année d’élevage. Cela aura été le cas au cours de la dégustation avec un vin d’assemblage de Camille Crétol (Fully) qui a passé pas moins de six ans et six mois en barrique avant d’avoir été récemment mis en bouteille !

La surface totale de plantation des vignes en production des vins de la Charte est de 12 hectares seulement ! Selon les millésimes, entre 20.000 et 25.000 litres de vins labellisés Grain Noble -après dégustation d’agrément- sont commercialisés. Certains producteurs ne réalisent qu’une seule barrique par an.

Lors de cette dégustation, les vins sont dégustés à l’aveugle, présentés de façon aléatoire, qu’ils soient issus d’un cépage unique ou d’un assemblage. Les millésimes sont également présentés sans ordre d’age : certains vins pouvant être tirés du fût, la plupart étant toutefois déjà embouteillés.DSC_0011De la dégustation elle-même :

Au cours de la dégustation de cette année, plus qu’aucune autre à ce jour en ce qui me concerne, il n’aura été observé un tel niveau qualitatif. Le collège de dégustateurs aura donné à 14 vins sur 29 une note minimale de 90 points sur cent.

L’écart en la note la plus basse (84.06) et la plus haute (94.33, la Petite Arvine Grain par grain 2011 de Marie-Thérèse Chappaz) est étonnament reserré. Preuve de la qualité générale des vins proposés à la dégustation.

Bien qu’ayant pris « mon pied » durant cette matinée, je n’ai donné que 11 fois une note supérieure ou égale à 90 :

J’ai accordé une fois 95 points. C’était pour la Petite Arvine GN de Philippe Darioli (un vin qui obtiendra la deuxième meilleure note de la dégustation avec une moyenne de 94.11).

Trois fois la note de 94 : une fois à la Malvoisie GN de Fabienne Cottagnoud (Cave des Tilleuls à Vétroz) et une fois à l’assemblage de Camille Crétol, et à l’Ermitage de Gérard Dorsaz (Martigny), un vigneron qui se fait régulièrement remarquer à cette dégustation. Trois fois une note de 93 points, à la Malvoisie de Maurice Zufferey et à la Petite Arvine « Grain par grain » (tirée du fût) de Marie-Thérèse Chappaz, et au Johanniberg Larme de Décembre de Thierry Constantin. L’Ermitage Tourbilon de la coopérative Provins aura obtenu une note de 92 points. A titre informatif toujours, les trois autres vins de la coopérative ont obtenu de ma part une note comprise entre 87 et 89!

Le jury était composé de 18 personnes. Toutes, hormis Giorgio et Stefano (les Nonsolidivino men, pour qui c’était une première ) avaient déjà participé au moins une fois à cette dégustation par le passé. Il s’agissait donc d’un jury entrainé.

Bravo à tous les producteurs pour ces vins remarquables.Label Grain Noble

On découvrira ou relira avc plaisir la chronique de Xavier Bagnoud sur le sujet des vins liquoreux  :  Au sujet d’un vin immortel…s’il y en a !

+++

Le site de l’Association Grain Noble

Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *