Caves ouvertes vaudoises à Yvorne (III) : chez Marcel Mayencourt, 85 ans, et vigneron passionné !

Cette rencontre,  pour aussi insolite qu’elle pourrait passer, n’est pas fortuite. Je la dois à Anne Muller qui m’a invité à me  rendre au Domaine de  Combe Erboux, et je l’en remercie.

En me rendant rue Vers la Cour, je savais donc que j’allais déguster les vins d’un vigneron passionné (à pareil âge, outre le fait d’avoir toujours pour soi une bonne santé, il faut être quand même sacrément fondu de son métier pour le pratiquer encore), et que seuls des vins rouges y seraient proposés.

Hormis le vigneron et quelques quadra venus pour l’aider et moi, la moyenne d’âge des personnes présentes doit être la plus basse des caves visitées durant la journée. Un bon coup de d’jeun ! Une bonne vingtaine de jeunes adultes, tous un verre à la main, à causer et à déguster.Domaine Combe Erboux

Je me fais une petite place dans un coin, carnet et stylo prêts, et je débute avec un gamay 2011, élevé en cuve : pan ou boum ! Le fruité est explosif au nez, frais, intense. En bouche, c’est un vin consistant, concentré, fin, avec une belle acidité intégrée. Belle longueur. Dur à recracher ! Le second vin est également un gamay 2011, élevé en bonbonne !  Le nez me fait penser à un vin muté tant il est concentré. Il y a du fruit bien sûr. La bouche possède un peu de CO2, mais elle est fine, fraiche, tonique.

Fleurs de Berboux 2011 : un assemblage de pinot noir et de gamay : du fruit encore (et heureusement), une bouche grasse et vineuse, d’un bel équilibre et d’une bonne longueur. Un vin élevé en barrique.

Mondeuse blanche 2010 : un vin un peu rustique -dans le bon sens du terme, fruité, fin et porté par une vive acidité. La mondeuse est un cépage savoyard que l’on rencontre en Suisse principalement dans le Chablais vaudois. Par ici quoi !

Marcel Mayencourt

Marcel Mayencourt

Le gamay 2012 : il est plein de fruit ce gamay, comme le 2011. En bouche, il possède une belle matière, et il est étonnamment ample en bouche. Le pinot noir 2012 est lui aussi dans un registre où le fruité est puissant, frais et pur.

La cuvée Oh-Là !  millésime 2012, est un assemblage de cab. franc, de syrah et de merlot.  Une nouvelle fois, voici un vin fruité intense. En bouche le vin est à la fois concentré et souple, de belle longueur. Je me demande toutefois s’il ne resterait pas un petit quelque chose de sucre résiduel qui adoucit la finale. Mais c’est un fort joli vin.

La Cuvée Grappe Noire 2012 est un assemblage de gamaret et de garanoir. Une nouvelle fois, j’apprécie l’intensité et la complexité aromatique de ce vin, qui possède une jolie bouche que je trouve friande et de belle longueur. Un vin gourmand, avec du garanoir s’il vous plait !!!

Gamitiés 2012 : voici un vin issu du cépage Mara. Nez dominé par une très belle note de cerise rouge, et de fraise. C’est quasi explosif tant c’est expressif. La bouche est tout aussi avenante, fraiche, intense, gourmande (quel dommage si cela n’avait été le cas avec pareil nez), longue, avec de jolis tanins gras. Un peu de Co2 encore perceptible en bouche, mais il devrait disparaitre bien vite, sinon ce sera le cas après un peu d’aération dans une carafe.

Le diolinoir 2012 est tannique, puissant et fruité, tout comme le Cab. franc 2012, qui m’a toutefois paru un tout petit peu « moelleux » en finale.

 

Une bien jolie dégustation que voila ! J’avoue avoir été surpris par la densité en bouche de ces vins, plutôt surprenante même pour les 2012, et séduit aussi par leurs riches fruités.

J’ai été épaté par l’homme bien sûr, passionné et d’une exquise curiosité professionnelle, aimant des cépages traditionnels tels que le pinot noir, le gamay ou la mondeuse, et qui s’est aussi intéressé à des variétés plus récentes comme les gamaret, garanoir ou encore le diolinoir. Il me disait être prêt à planter encore quelques rangs de ceps du haut de ses 85 ans. .

Le prix des vins est d’une grande sagesse. De 13 francs (pour le gamay) à 18 CHF (pour la mondeuse) pour des cols de 70 cl -TVA incluse.  Les vins du millésime 2012 seront disponibles fin septembre 2013. Quant aux quantités, elles sont très limitées. Ici, l’expression « vins de garage » prend tout son sens (voir la photo ci-dessous).

Marcel Mayencourt, vigneron  Yvorne, dans le Chablais vaudois

Marcel Mayencourt, vigneron à Yvorne, dans le Chablais vaudois, ne vinifie que des cuvées de vins rouges, depuis des cuves inox de tailles modestes, et parfois même dans des dames Jeanne, ce qui requiert beaucoup de doigté !

Mes remerciements vont aussi à ses amis venus pour le seconder dans l’accueil des amateurs durant ces caves ouvertes. Avec un merci tout particulier à Bruno Delacrétaz qui m’a accueilli et présenté les vins les uns après les autres avant de me permettre de passer du temps avec Marcel Mayencourt.

Marcel Mayencourt

Les Glariers

1853 Yvorne

Tel. & Fax : 024 466 12 80

 

J’ai terminé ma soirée par une « after » au Domaine du Burignon chez Anne Bussy et Luc Dubouloz où j’ai dégusté nombre de vins des cinq domaines de la Ville de Lausanne, sans prendre de notes. Ce sera pour mon prochain passage. Promis Luc !

Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

Une réponse à Caves ouvertes vaudoises à Yvorne (III) : chez Marcel Mayencourt, 85 ans, et vigneron passionné !

  1. Luc dit :

    On t’attend.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *