• Les Caves Ouvertes du Valais 2017

Vendanges en Lavaux, de St-Saphorin à Epesses en passant par Rivaz : ambiance !

Plus d’un vigneron m’avait dit  « Les vendanges débutent lundi ». De passage dans quatre communes viticoles du Lavaux (outre les trois communes citées dans le titre, j’ai traversé également Chexbres), j’ai aperçu nombre d’équipes de vendangeurs qui travaillaient durant cet après-midi de vendredi. « On ramasse les pinots noirs. Les baies sont mûres, on a un bon état sanitaire, nous n’allons pas attendre la pluie qui est annoncée. »

 

Comme d’habitude, pour agrandir une photo, il suffit de cliquer dessus.

Mais avant de me rendre en Lavaux et de quitter le Chablais (voir l’article ici) j’ai dîner au restaurant Le Torrent à Yvorne avec Philippe Deladoey, du Domaine de l’Ovaille (à Yvorne également)  : 

Remarquable assiette de « chasse » que ce civet de cerf (accompagné de spätzlis qui n’apparaissent pas sur la photo). Bravo à Luis Perez et à son équipe. Nous avons accompagné cette assiette d’un cru d’Yvorne bien sûr :Un assemblage de pinot noir, gamaret, diolinoir de mémoire. Millésime 2009. Robuste mais sans lourdeur, il conservait tonicité et fraîcheur. Joli fruité sur les fruits noirs.

Philippe m’a entretenu de ses projets professionnels. Nous devrions en reparler dans quelques mois.

 

En route pour Lavaux !

Premier arrêt au Burignon, à St-Saphorin auprès de Luc Dubouloz :Le vigneron-tâcheron du Burignon est un châtelain, mais attention, il bosse !

A contre courant de nombre de ses collègues, Luc a débuté ses vendanges voici trois semaines déjà et les terminera en milieu de semaine prochaine. Pas loin d’un mois d’étalement ! Il reste encore à terminer ces dernières avec quelques parcelles de chasselas, mais aussi le merlot et le viognier (confidentiel, il sera mis en bouteille pour la première fois avec ce millésime). Visiblement il est très satisfait. Nous deviserons un petit moment ensemble sur le Burignon,  et il me fera aussi déguster trois moûts en fermentation et je reprendrai ma route. Photo du bas : quel changement pour ce chai à barriques qui était un atelier rempli de matériels divers il y a quelques mois seulement.

 

Arrêt photographique à 400 m de là seulement, au domaine de Faverges (propriété de l’Etat de Fribourg). Il offre un point de vue exceptionnel, mais gare à la circulation automobile entre Chexbres et St-Saphorin ami photographe ! :

S’en suit un passage rapide auprès de Pierre Monachon à Rivaz. On discute un court moment, nous dégustons le St-Saphorin Les Manchettes 2011. Le pinot noir 2012 est encavé désormais. Le vigneron-syndic ramassera le chasselas  à partir de lundi. Nous devrions nous revoir d’ici quelques semaines.Rivaz n’a peut-être que 325 administrés, mais la commune mérite assurément que l’on s’y attarde. Ici la ruelle des Petites Dolles. Depuis Rivaz aussi, le point de vue sur le vignoble de St-Saphorin, les communes de Vevey et Montreux, le Léman est exceptionnel.A quelques dizaines de mètres de Rivaz, le conservatoire mondial du chasselas.

Les Blassinges, un terroir de la commune de Chexbres en appellation St-Saphorin. J’ai aperçu devant sa cave un maître du chasselas : Pierre-Luc Leyvraz. Une visite chez lui s’impose dans les mois à venir.J’ai « triché » pour me rendre à Epesses. Non pas que la commune soit en état de siège, mais la circulation y est interdite sur la route de la corniche (voir photo). Vendanges oblige !

J’ai rencontré Louis Fonjallaz et Etienne, son père. Ici aussi, parfum de vigne et de vendanges dans la parcelle de pinot noir  :Dézaley Les Gradins 2004 dégusté avec Louis dans son jardin. Le dernier grand millésime retenu par le jury pour la Baronnie du Dézaley. Encore fermé, il s’exprime sur un fruité discret, avec des arômes de brulon, d’amande. La bouche demande de la patience. Certainement deux voire trois ans pour avoir davantage de patine et d’équilibre.A quelques pas de la parcelle de pinot noir de Louis Fonjallaz, une jolie vue sur la commune d’Epesses, et la partie Ouest du Dézaley.Surprenante parcelle en forme de fusée au coeur du Clos du Boux de Luc Massy !

Il est presque temps de rentrer. Afin d’éviter la route de la Corniche, je prends le crêt casse-mollets qui mène à La Cornallaz. Géraldine Gaillard m’y attend. Coup de chance, à peine ai-je coupé le moteur de l’auto que l’hélicoptère arrive pour un premier passage. Il apportera trois bacs de chasselas depuis le Dézaley ! :Et toujours, ce panorama à couper le souffle. Ici en mode fin de journée :

Merci à tous de m’avoir offert un peu de votre temps. Bonne continuation !

Laurent

Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *