Une dégustation ConfidenCiel !

Lundi 20 août 2012 s’est déroulée la « traditionnelle » dégustation de sélection de la Charte Grain Noble ConfidenCiel, la charte des vins liquoreux du Valais. Elle a été organisée et animée par Emmanuel Charpin, son président.

Trente cinq vins étaient inscrits au programme de cette matinée. Tous dégustés à l’aveugle : producteurs, cépages (ou vins d’assemblage de cépages), millésimes nous étaient inconnus. Il en a été de même pour les six vins tirés de leurs fûts. Nous savions que ces vins en cours d’élevage clôturaient la dégustation.

Ayant déjà eu l’occasion de participer à plusieurs reprises à cette séance au Sensorama du Château de Villa à Sierre, je puis dire d’emblée que les spécialistes des grands grains nobles ont été au rendez-vous de cette dégustation qui est une sorte d’instantané, donc une appréciation amenée à évoluer dans le temps, et n’est surtout pas un jugement.

Les premières places :

Des vignerons et caves tels que Marie-Thérèse Chappaz, Philippe Darioli, où la cave coopérative Provins se retrouvent année après année au sommet de la pyramide qualitative des vins liquoreux, mais ils n’y sont pas seuls ! Présentes à chaque dégustation – à contrario d’autres dont le ou les vins apparaissent qu’occasionnellement, ces caves se mettent en exergue et « trustent » les premières places régulièrement. Toutefois, elles ne le font pas qu’avec un vin, mais souvent avec deux voire trois vins différents.

Ce lundi dernier, deux vins de Marie-Thérèse Chappaz étaient au programme, trois de Philippe Darioli et quatre de chez Provins !

Petit aperçu des résultats de ces trois caves :

chez Provins : l’échantillon « 0 » de mise en bouche a été noté par le collège de dégustateurs d’une moyenne de 87,2 points. Pour ma part, je lui ai accordé une note de 91 sur 100. Deux vins auront obtenu une note collégiale moyenne de 89 points. Quant au quatrième vin, l’assemblage Grain de Malice 2010. Il fait partie des trois vins auquel le jury aura donné une note moyenne supérieure à 90 points (tous trois du millésime 2010). Il s’agit aussi du seul vin embouteillé noté à ce niveau, puisque les deux autres sont encore en cours d’élevage (voir plus bas).

Le jury aura été un peu plus partagé que moi sur les vins de Philippe Darioli. Si je lui ai accordé à trois reprises une note supérieure à 90, lui ne l’a fait qu’une seule fois, avec l’assemblage Vent d’Anges.

Marie-Thérèse Chappaz a obtenu la meilleure note collégiale avec sa Petite Arvine prélevée sur fût. C’est aussi à ce vin que j’ai accordé mon meilleur pointage : 95. L’Ermitage 2010 est resté de peu sous la barre des nonante pour le jury, je suis monté à 94 pour ma part.

Les valeurs sûres :

L’Ermitage de Denis Mercier est un vin puissant mais fin, parti pour une longue garde. Même sentiment avec le vin d’assemblage « Coeur de Clos » 2009 de la Cave Cornulus. J’ai également apprécié les deux vins du Domaine du Mont-d’Or (Ermitage et Johannisberg). L’assemblage Polymnie 2009 du Domaine des Muses fait partie des vins qui doivent être considérés comme une valeur sûre, car la régularité de cette cuvée est indéniable. Les liquoreux de Fabienne Cottagnoud sont sans conteste également dans cette catégorie. Des liquoreux des Frères Philippoz méritent eux aussi d’être dans cette catégorie, telle la Malvoisie Grain Noble 2002, qui présente une complexité aromatique et une fort belle liqueur, très agréablement tonique (vin re-dégusté à Zürich le 27 août).

La dégustation n’est pas une science exacte. L’un des plus grands écarts de pointage entre le jury et moi (5,3 points…) aura été pour la cuvée Grain de Folie 2009 de Benoît Dorsaz. Le jury lui accordant une note de 86,7 points. Je lui en ai donné 92. J’avoue avoir été déçu pour ce vin, qui comme la Malvoisie des Frères Philippoz et le vin de Thierry Constantin (ci-dessous) a pu être re-dégusté à Mémoire & Friends huit jours plus tard. Même constat : un jus d’une pureté magnifique. Il faut mesurer sa chance d’avoir pu déguster deux fois ces cuvées en seulement une seule semaine !

La cuvée Larme de Décembre 2010 de Thierry Constantin : ce vin n’était peut-être pas à proprement parlé controversé, mais c’est celui qui a le plus fait réagir les participants, en dépit de ses qualités indéniables. La légère turbidité voulue par le vigneron ne m’a pas gêné. Sa puissance, son extrême richesse oui, et ce certainement en raison de l’ordre aléatoire de la présentation du vin dans cette dégustation. C’était un peu du « ça passe ou ça casse » en quelque sorte. Liqueur d’une grande richesse et complexité aromatique évidente. Un grand vin en devenir (voir article de l’an passé ICI). J’avoue l’avoir certainement moins bien noté que ce qu’il aurait mérité. Voici un vin que l’on peut qualifier d’iconoclaste. Il faut féliciter et encourager le vigneron -et d’autres pourquoi pas aussi- à poursuivre où à aller dans cette voie délicate que de réaliser des vins « hors normes ». Thierry Constantin faisait partie de ma sélection de vignerons dans la rubrique « 4000 signes maxi » !.

Des confirmations :

Gérard Dorsaz s’est a nouveau distingué cette année avec deux vins de très belle facture (son Ermitage 07 et 08). J’avais déjà signalé les belles réussites de cet encaveur lors du même exercice de dégustation des vins de la Charte il y a deux ans.

Le vin de la cave de l’Etat du Valais (un Ermitage 2008) s’est lui aussi mis en évidence avec une note collégiale de 89 points.

Les trois photos d’illustration sont de Cyril Delachaux J

Les vins des maisons de négoce :

De façon globale, des vins d’un fort bon niveau général. Parmi ces vins, il n’y en a qu’un seul vin que j’ai noté à 91 : l’Ermitage Grain Doux collection F de la maison Les Fils de Charles Favre (moyenne générale des dégustateurs proche de 87,5).

Une déception ? :

Il y en a eu une, oui. Mais un accident sur une cuvée -qui est régulièrement de haut niveau- peut arriver à chaque encaveur. Passons donc.

En conclusion :

Voila une très belle dégustation, Confidenciel, donc à …partager.

Un grand merci à Emmanuel Charpin et aux personnes qui l’ont aidé à préparer cette dégustation et un grand bravo aux encaveurs. On se réjouit d’apprendre que de nouvelles caves s’apprêtent à rejoindre l’association.

Les liens avec les séances précédentes :

La dégustation Grain Noble 2009

La dégustation Grain Noble 2010

Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *