Un savagnin pour la Mémoire du Temps 2010 de Provins !

Un fastueux Savagnin à l’affiche de «La Mémoire du Temps 2010».

Alors que les vins issus du cépage Savagnin sont connus en Valais sous les appellations Heida et Païen, Provins crée la surprise en baptisant sa cuvée de  La Mémoire du Temps 2010 du nom original de la variété.

Maîtresse d’oeuvre de cette cuvée exceptionnelle, Madeleine Gay l’a voulu ainsi afin de créer un évident lien de parenté avec les légendaires <vins jaunes du Jura>, eux aussi issus du seul cépage Savagnin.

Une occasion rêvée d’aller à la découverte d’autres expressions moins traditionnelles de ce plant. L’exploit a été réalisé tout au long d’étapes savamment méditées. Les raisins ont été récoltés très mûrs, autour de la Toussaint, dans les coteaux de Mont d’Orge, près de Sion, réputés pour leur sous-sol calcaire. La récolte a été éraflée en totalité avant le pressurage et la fermentation qui s’est déroulée en cuve inox. Le vin a alors été transféré en barriques de chêne de 228 litres dans lesquelles il a été élevé durant quatorze mois. Au sortir de ce long séjour dans le bois, il a été assemblé avec 15 % d’anciens millésimes du même cépage, dans le but de lui conférer un surcroît de plénitude et de typicité.

Moins dominé par le goût de jaune que les vins des Côtes du Jura, ce Savagnin Blanc – Valais AOC 2010 n’en possède pas moins les caractéristiques qui en font l’attrait et la réputation. L’expression aromatique est intense avec des notes gravitant autour de noix sèches, amandes grillées, noisettes, d’une sarabande de fruits secs (figues, abricots secs, raisins secs), d’épices douces et de curry. Ample, gras, avec à la fois de la force, de la structure et beaucoup de relief, il manifeste une persistance incroyable. Une texture tendre et onctueuse lui confère une grâce et une élégance hors du commun.

Qui ne l’aura pas dégusté en compagnie d’une volaille à la crème ou aux morilles, d’un vacherin Mont d’Or coulant et moelleux, ignorera tout de son pouvoir magique en gastronomie ! Bouquet final en beauté avec les illustrations des six étiquettes originales de La Mémoire du Temps 2010, qui reprennent les thèmes traditionnels de la collection. Elles sont signées cette année de Max Spring, cartooniste bernois, connu pour ses dessins de presse dans la Berner Zeitung et le Nebelspalter. De quoi éblouir les yeux et les papilles des assoiffés de sensations toujours nouvelles !

Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à Un savagnin pour la Mémoire du Temps 2010 de Provins !

  1. Anne Serres dit :

    Mmmmmmmmh l’oxydation a du bon ! 🙂
    A bientôt

    Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *