Le Domaine du Mont-d’Or a pris de la hauteur, en douceur !

Pour cette dégustation, exceptionnelle, nous nous sommes rendus à Zurich, au 34e et avant-dernier étage de la Prime Tower et ses 126 m de hauteur -ce qui en fait la tour la plus élevée de Suisse.Mais nous tutoierons surtout les sommets avec les vins liquoreux du Mont d’Or bien sûr. Douze flacons nous ont été proposés à la dégustation, depuis le millésime 1982, jusqu’au millésime 2010.Illusion d’optique : il n’y avait rien à jeter où à verser…

(au grand dam du personnel de la Banque Cantonale de Zurich peut-être !)

Le Domaine du Mont-d’Or vous est peut-être peu connu ? Il l’est toutefois moins pour celui qui s’est déplacé en Valais central et qui a vu ses nombreuses terrasses : 220 pour 24 hectares de vignes. Un domaine que l’on distingue facilement, même de loin, grâce à ses guérites jaunes magnifiquement entretenues. Il n’est par contre pas inconnu  des amateurs de vins liquoreux ! Il se situe à quelques kilomètres à l’ouest de Sion, le chef-lieu du canton. Il a été créé en 1848, ce qui en fait l’une des plus anciennes raisons sociales liées au vin du Valais. Il est très certainement le pionnier des vins doux helvétiques, dont il réalise trois vins liquoreux issus de trois cépages différents :

la cuvée « Merle des Roches » issue de l’Ermitage, cépage marsanne,

la cuvée « Saint-Martin » issue du Johannisberg ou sylvaner,

la cuvée « Sous l’Escalier », issue de Petite Arvine.

Simon Lambiel, le directeur du Domaine nous aura présenté cette dégustation en compagnie du journaliste  Thomas Vaterlaus, nous apportant quelques clefs pour mieux comprendre ces vins et leurs évolutions.

Simon Lambiel, directeur du Domaine du Mont-d’Or

Une chose me semble certaine : cette dégustation aura été un grand moment, car elle démontre avec évidence un savoir-faire et une qualité des vins que nombre de journalistes alémaniques présents auront résumé d’un mot : « Weltklasse » (classe mondiale).

 Une dégustation 2 en 1 !

Il faut savoir rendre justice aux hommes, à leur inspiration et à leur travail. Nous avons dégusté des vins issus de deux styles clairement différents, mais où la typicité imprimée par chaque cépage n’a jamais été prise en défaut !

Le changement dans le style des vins est indéniablement le fait de l’instauration des règles de la Charte Grain Noble ConfidenCiel voici un peu moins de  vingt ans, au milieu des années nonantes. Une charte dont le Domaine du Mont-d’Or aura été parmi les premiers signataires.

Devant cette évidence, comment ne pas saluer le « génie visionnaire » de Stéphane Gay, l’instigateur de cette charte ?

 

Je vous communiquerai prochainement mes notes de dégustation.

 

Laurent


Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *