En route pour des vignobles suisses biodynamiques !

J’ai eu l’occasion de participer récemment à la dégustation d’une trentaine de crus suisses dont les domaines sont certifiés par le label DEMETER (ce n’est pas un vin mais bien le Domaine qui obtient le label).

Tous n’ont pas répondu à la demande d’échantillon(s). Seules onze caves ont proposé des bouteilles pour cette dégustation réalisée par Alexandre Truffer et (pour) Evelyne Malnic, auteure française du guide :

 

Les vins en Biodynamie

 

La prochaine édition paraitra début 2013. Elle sera complétée des vins retenus par Alexandre Truffer, Yves Pasquier et moi-même. Ce guide est publié par les Editions Féret.

Dans ce guide, la qualité d’un vin est saluée par la présence d’une à quatre coccinelles.

Le site Internet d’Evelyne Malnic : www.plusbellelavignebio.com

 

Lors de la rencontre annuelle des membres de la Mémoire Des Vins Suisses cette année, j’avais évoqué que la biodynamie était un sujet de conversation qui était revenu à plusieurs reprises entre professionnels. Certains d’entre eux ont déjà franchi le pas vers une conversion où plutôt son utilisation dans leur domaine viticole : Raymond Paccot, Marie-Thérèse Chappaz, Michel et Raoul Cruchon de la cave Henri Cruchon, Christian Vessaz du Cru de l’Hôpital à Môtier.

Toutefois, l’obtention d’un label (Demeter) n’est pas une priorité pour certains.

 

Sans vouloir atteindre une quelconque exhaustivité, voici quelques pistes pour ceux qui sont à la recherche de vins suisses « bio-dynamiques » :

En Vaud :

En Lavaux : Blaise Duboux à Epesses, le Dom. Wannaz à Chenaux. La Côte : le Dom. La Capitaine  à Begnins, est en cours de conversion. Le Château de Rochefort, domaine viticole propriété de la Ville de Lausanne. Le Domaine de la Bigaire à Mont-sur-Rolle, et, on l’a vu plus haut, les domaines de La Colombe de Raymond Paccot (Féchy) et Henri Cruchon (Echichens). Dans le Chablais:  la Cave des Cimes à Bex, où Pierre-Alain Indermühle donne également des cours sur la biodynamie (principalement pour les amateurs qui veulent l’appliquer dans leur potager). Mais aussi Anne Muller à Yvorne. Et les frères Dutruy à Founex.

En Valais :

Le Dom. de Chérouche de Marc et Andrea Balzan (à Argnou) et son proche voisin du Dom. Mythopia de Hans-Peter Schmitt. Mais aussi Reto Muller à Riddes. Le Dom. de Beudon à Fully (Jacky Grange est un pionnier), où plus récemment Didier Joris, à Chamoson. Sans oublier bien sûr Marie-Thérèse Chappaz du Domaine La Liaudisaz  (Fully) et aussi  Dany Varone et Stéphane Reynard du Domaine Cornulus (Savièse).

Le Vully :

le Cru de l’Hôpital à Môtier, sous la houlette de son oenologue Christian Vessaz a déjà converti la moitié de ses dix hectares, d’autres vignerons lui emboitent le pas : Etienne Javet (Lugnorre), Eric et Fabrice Simonet de la Cave du Petit Château (Môtier) réalisent des essais sur un peu moins d’un hectare de vignes cette année également.

A Neuchâtel :

Christian Rossel à Hauterive a franchi le pas dès 2001, suivi de Jean-Michel Henrioud à Auvernier . Jean-Pierre Kuntzer du Dom. St-Sébaste (St-Blaise) a débuté sa conversion en 2012 et sur une surface considérable : 12 de ses 18,5 ha de vignes ! Depuis 2013, la totalité de ses vignes est passée en conversion. Jean-Denis Perrochet, de la Maison Carrée à Auvernier, aurait également débuté sa conversion en 2012. Le Domaine des Coccinelles de Pierre Lambert, à Vaumarcus). A ces caves s’ajoutent le Domaine de la Grillette, à Cressier, qui est en biodynamie depuis 2006 (sans label), et plus récemment le domaine de Montmollin, à Auvernier, qui poursuit sa conversion avec 20 ha de ses vignes (sur cinquante) après des essais débutés en 2011.

 

Il est plus que probable que j’ai omis un ou deux domaines connus, et aussi, il doit bien exister un ou plusieurs dans la région genevoise par exemple.

A vous lire si vous souhaitez compléter cette liste.

 

Laurent

 

 

Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

5 réponses à En route pour des vignobles suisses biodynamiques !

  1. Marc Balzan dit :

    Meri laurent d’avoir pensé à nous! Tu es toujours le bienvenu d’autant que tu n’as pas dégusté les 2010 en bouteille et que les premiers 2011 on été misés en avril et septembre 2012!
    A tout soudain!

    Marc

  2. PhilR dit :

    Hello Laurent!

    Bovard n’est pas (ou n’est plus?) en biodynamie?…

    • Laurent dit :

      Bien vu Philippe ! Merci.
      Je savais bien que j’allais réussir à oublier l’un ou autre des producteurs en biodynamie. Cette maison n’est pas en biodynamie pour l’ensemble du domaine de mémoire, un peu comme Cornulus. A vérifier.

      Amicalement,
      Laurent

  3. Ping :Neuchâtel laboratoire du Bio viticole Suisse – Vins Confédérés

  4. Julien dit :

    Merci pour l’article 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *