Chez Javet & Javet, c’était bon & c’était bon !

Javet & Javet, voici une jeune cave du Vully. Longtemps Gérard, le père, vendait sa récolte à un vigneron encaveur et négociant de la région. Etienne, l’un de ses fils, a débuté par une formation classique en viticulture, la complétant par un diplôme d’oenologue obtenu à l’Ecole de Changins.

Le vignoble est de taille modeste : trois hectares. Mais il permet au vigneron de réaliser lui-même la totalité de ses travaux et de connaître parfaitement son premier outil de travail : ses vignes. Une première moitié de cette surface (15.000 mètres carrés) a débuté son passage en biodynamie en 2012. Pour ceux qui aiment la rhubarbe, la famille possède aussi deux hectares de ce fruit en exploitation. Le Vully est aussi connu pour ses plantations fruitières et maraîchères ! Mais je ne crois pas que l’on vous vendra quelques kilogrames à l’emporté au domaine 😉

Que vous rencontriez Etienne lors d’un salon ou dans la salle de dégustation de sa cave à Lugnorre, il est une chose que vous percevrez immédiatement, c’est son sens de la précision et une méticulosité quasi maniaque : il faut voir la présentation des bouteilles, des prix courant et des cartes de visite sur la table. Voila un aperçu de l’état d’esprit qui anime le vigneron-encaveur. Mais rassurez-vous, tout ceci est parfaitement maitrisé car il y a aussi une volonté d’esthétisme forte et bienvenue, due partiellement à la « patte » et au talent d’Antoine, le frère d’Etienne, qui est graphiste.

Et puis, il y a le nom des cuvées et bien sûr les vins eux-mêmes, qui vous ferons vite oublier cette première impression (qui n’a strictement rien de désagréable, sauf peut-être pour ceux qui s’accommodent d’un certain …désordre autour d’eux).

Place aux vins :

L’Origine 2011 : c’est un chasselas. Un vin au fruité croquant où l’on perçoit une belle maturité. Il est d’intensité moyenne au nez aujourd’hui certes, mais  la bouche est bien en place. Il allie fraîcheur, finesse, équilibre et longueur. Un vin joyeux mais stylé.

IIe Sens 2010 : voici un autre chasselas, celui-ci a été élevé en fût de chêne. Si sur des millésimes précédents j’étais moins conquis, je le suis bien davantage avec ce vin. Ici aussi, l’intensité olfactive n’est pas  immense certes, mais elle est très agréable et fraîche. La bouche fait preuve de beaucoup de caractère, si elle possède du gras ( de par l’élevage en fût et le bâtonnage des lies), elle a su préserver sa fraicheur, possédant une tension des plus agréables pour obtenir un équilibre quasi idéal. Au final, voici un vin de chasselas racé, et une fois encore très élégant. A table il devrait trouver bonne compagnie avec un poisson en sauce, voire des brochettes de crevettes qui ne seraient pas trop épicées.

Sons des Pierres 2011 : voici un pinot gris. Nez fin et délicat avec des notes d’épices douces tout particulièrement, la bouche se présente sur la fraîcheur, la tension. Ici aussi on perçoit une belle maturité des baies. Un vin très fin, équilibré et tout en élégance, qui plus est est sec. Belle longueur.

Soleil Noir 2011 : faisons de suite la lumière sur ce Soleil Noir. C’est un blanc de pinot noir.  Un choix peut-être voulu afin de quitter la traditionnelle vision de l’oeil-de-perdrix et donc d’obtenir un soupçon d’originalité. Un nez fruité (petites baies noires), une bouche goûteuse, fraîche et tendue, d’agréable longueur. Ici aussi, un vin fort sapide.

Aime Terre 2011 : voici le premier des deux pinots noirs élevés par Etienne. Celui-ci est élevé en cuve. Robe rubis, claire, brillante. Le nez est sur les fruits rouges bien mûrs. La bouche est mûre elle aussi, fruitée, longue, la tension de l’attaque et du milieu de bouche cède place en finale à une petite rondeur.

L’Autre-Terre 2010 : voici l’autre cuvée de pinot noir de la cave. Un vin « futé », c’est-à-dire élevé …en fûts !  Belle robe rubis également, joli nez, agréablement expressif, sur des baies rouges mûres. J’apprécie l’équilibre de cette matière, à la fois dense et fraîche car bien tendue. Belle longueur finale. Un vin qui ne manque pas de caractère et d’élégance. Ici aussi, bien qu’ayant conservé le naturel du cépage, le vinificateur a réalisé un vin stylé. Bravo.

Une terrasse sur un balcon naturel qui domine la Riviera fribourgeoise devant le lac de Morat puis plus loin les alpes bernoises et fribourgeoises (non cadrées).  Vous êtes à l’arrière de la maison familiale des Javet à Lugnorre.

Viennent encore trois vins « Hors série » :

Une seconde avant la fin 2009 : c’est un vin de gamaret fortifié, c’est-à-dire mûté. Beaucoup d’originalité dans ce vin, et, tour de force incontestable, de fraîcheur, bien que la bouteille n’est pas été ouverte le jour même. Beaucoup de fruits, des petites baies rouges surtout, bien mûres, une pointe d’épice aussi. Bouche grasse, mais sans lourdeur, car les sucres résiduels et l’alcool complètent la vinosité sans l’alourdir. Une fois encore c’est original.

Zoumaï : cette cuvée est un vin mousseux issu du seul pinot noir. Elevage assez court de neuf mois sur lattes. Ce vin est très agréable : à la fois riche et tendu, il est frais, long et bien équilibré. Un élevage plus long lui conférerait peut-être une bulle un peu plus racée, mais cela viendra peut-être dans les années à venir.

Or La Loi 2011 : c’est un velouté de chasselas. Un chasselas légèrement surmaturé. Joli fruit, croquant et de belle intensité ou l’ananas frais domine, voici un vin de chasselas très fin, doux (quelque 100 gr de sucre résiduel). Très bel équilibre en bouche, beaucoup de fraîcheur et belle longueur. Une fois encore voici un vin très élégant. Réalisé à partir d’une cryo-extraction avant pressurage.

 

En conclusion, voici une fort belle dégustation, où un style personnel émarge, plutôt moderne, apportant un plus à la qualité des vins réalisés. Le monde du vin a besoin d’individualités, de novateurs et de créatifs.

Toutes les coordonnées de contact avec la cave Javet & Javet disponibles en faisant clic ICI

 

 

 

 

 

Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à Chez Javet & Javet, c’était bon & c’était bon !

  1. Dave dit :

    J’avais moi aussi été charmé aussi bien par la qualité des vins que par l’intelligence du personnage et sa précision: http://www.daveblog.ch/archive/2012/06/27/javet-et-javet-lugnorre-un-vigneron-ne-sur-la-frontiere.html

  2. Lalau dit :

    Ca donne vraiment envie. Dommage que les vins suisses de vignerons soient si difficiles à trouver en Belgique et en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *