A la coopérative Provins : des résultats 2011 inférieurs aux attentes, malgré un chiffre d’affaires en légère progression.

A l’image du climat économique, l’exercice 2011 de Provins se traduit par des résultats inférieurs aux attentes, malgré un chiffre d’affaires en légère progression.
Si le bilan des dernières vendanges est réjouissant tant en terme quantitatif que qualitatif,
2011 fut commercialement et économiquement complexe. Avec un chiffre d’affaires
légèrement supérieur à 2010, fruit de la coopération commerciale réalisée avec la société
Bataillard, Provins maintient ses parts de marché dans un contexte délicat. Récemment
atteint dans sa santé, M. Ambroise Briguet démissionne de son poste de la présidence de la
coopérative; l’intérim est assuré par le vice-président, Maître Jacques Evéquoz.
Au moment où la consommation globale des vins en Suisse est en recul de 2.3 %, les vins indigènes ont plus souffert que les vins étrangers puisqu’ils sont en recul de 5.5 % pour les vins rouges et 4.2 % pour les vins blancs.
Pour Provins, le chiffre d’affaires 2011 est très légèrement supérieur à celui de 2010 et approche les 63 millions de francs. Cette progression s’explique par le développement positif des ventes liées au partenariat avec Bataillard, tant en Suisse romande qu’en Suisse alémanique. Toutefois, l’objectif de chiffre d’affaires fixé n’a pas été atteint et la pression sur les marges a été forte. Les effets directs et indirects du franc fort ont pénalisé
l’exercice 2011, avec un développement ralenti à l’exportation et, en Suisse, la problématique de l’explosion des achats transfrontaliers et la prise de parts de marché des vins étrangers en grande distribution.
Essentielle pour l’entreprise, la part des ventes de produits de marque continue de progresser; elle a doublé en 10 ans, passant de 32 % en 2002 à 64 % en 2012. Il est intéressant de relever en 2011 la progression réalisée par certaines gammes de vins, comme « Grand Métral » (+ 16 %), Chandra Kurt (+ 36 %) et les Titans (+ 25 %).
Les spécialités autochtones se développent de manière extrêmement positive (+ 19 % en volume par rapport à 2010), alors que les vins rouges traditionnels sont plus à la peine.
Les activités événementielles proposées par les Espaces Provins (cours de cuisine, dégustations, réceptions, etc.) ont connu un grand succès en 2011, en progression de 16 % par rapport à 2010. Enomatic, le système de service de cru au verre distribué en exclusivité par la coopérative en Suisse, a également réalisé une année record.
Le total du bilan reste stable à plus de 120 millions de francs, de même que la part des fonds propres au bilan qui se situe à plus de 34 %.
Vendanges et oenologie.
En 2011, la nature s’est montrée généreuse et la récolte importante dans toutes les régions de Suisse. En Valais, après un mois de juillet frais et humide, une période de foehn en août a contribué à une accélération de la concentration et de la maturité, pour permettre des vendanges dans des conditions idéales en septembre. Le volume ainsi encavé en Valais, 43,3 millions de litres, se situe à 5.2 % en dessus de la moyenne décennale.

Qualitativement, les produits Provins se sont à nouveau distingués sur un plan cantonal, national et international en 2011. Parmi les résultats marquants, nous pouvons citer l’Heida « Grand Métral » qui a remporté l’Etoile d’Or du Valais, équivalent à la meilleure Heida du canton, ou encore la Grande Médaille d’Or obtenue par le Grains de Malice «Maître de Chais » à Bruxelles.
Première approche de l’année 2012.
Dans le cadre de sa planification 2012, Provins a anticipé une année difficile en tablant sur une stabilisation des ventes et une pression sur les marges. A ce jour, les prévisions se confirment ; toutefois, grâce à un portefeuille de marques bien positionnées dans l’ensemble des segments de clientèle, Provins est à fin mai proche des
objectifs fixés. Dans cette situation de marché extrêmement tendue, la plus grand producteur de vins suisses a pour objectif le maintien des prix de la vendange versés pour la récolte 2010. La coopérative appelle chaque acteur de la filière à prendre ses responsabilités, notamment dans la recherche d’une solution cantonale à la problématique des stocks sur certains cépages. Il revient à chaque cave de gérer son encavage en liaison avec les possibilités de vente et de valorisation de ses produits.
Si la profession ne prend pas de mesures, Provins suivra attentivement l’évolution du marché et étudiera une solution propre permettant de maintenir ses stocks à un niveau équilibré, comme ils le sont depuis 2004.
Les vignerons livrant leur récolte chez Provins possèdent, comme toujours depuis 1930, l’assurance de prise en charge et du paiement de la vendange. Ces garanties sont le fruit de la politique à long terme de la coopérative, et deviennent aujourd’hui un avantage concurrentiel au moment où certains vignerons peinent à trouver preneur pour leur vendange.
Départ de M. Ambroise Briguet, président.
Après plus de 14 ans à la tête de l’entreprise, les récents ennuis de santé de M. Ambroise Briguet l’ont contraint à présenter sa démission de la présidence de Provins. M. Briguet aura suivi les profondes mutations du monde viti-vinicole de ces 10 dernières années, tant du point de vue du marché que de la production. Sous sa présidence, les 4 caves et la Fédération de l’époque ont fusionné en une entité unique. La coopérative a également fortement développé l’axe qualitatif et mis en oeuvre des réformes structurelles et commerciales essentielles pour la préparer aux défis futurs. Provins remercie M. Ambroise Briguet pour son engagement dévoué.
L’intérim à la tête de la société est assuré par le vice-président, Maître Jacques Evéquoz; une assemblée générale extraordinaire sera convoquée en temps voulu pour nommer le nouveau président, qui aura été préalablement présenté à l’Assemblée des délégués, comme le précisent les statuts de l’entreprise.
Sion, le 14 juin 2012

Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *