5 questions à David Houlmann, responsable du domaine viticole Hôpital Pourtalès à Cressier -Neuchâtel- (2eme partie) :

4. La souscription par lots de vins en litre a-t-elle encore de l’avenir au domaine Pourtalès ? La presse régionale avait fait état que la mise ne voyait quasi plus de renchérissement ces dernières années. A Morat, le Cru de l’Hôpital propriété de la bourgeoisie de cette commune, a vu ce système de vente être abandonné dès les années septante.

Cette année la mise aux enchères des vins de l’Hôpital Pourtalès fêtera ses 188 ans, ce qui signifie que les aïeux de nos aïeux ont peut-être un jour participé à cette vente aux enchères. Celle-ci est née sous le régime du roi de Prusse en 1823, s’est maintenue après la Révolution du 1er mars 1848, a traversé les années folles et les grandes crises, pour survivre au bug de l’an 2000. Tout au long de ce périple, cette vente est passée par des périodes plus ou moins glorieuses. Elle s’est néanmoins maintenue jusqu’en 2012 pour voir la fin du monde prédite par le calendrier Maya.

Plus sérieusement, le marché du vin à profondément évolué ces dernières années et ces changements mettent incontestablement en difficulté le maintien de cet événement viti-vinicole cantonal historique. Je pense que le problème vient d’un manque de communication et de prise de contact avec les nouveaux acteurs de la commercialisation du vin et donc d’un manque de renouvellement de la clientèle. C’est pourquoi nous travaillons actuellement dans ce sens. La vente aux enchères permet d’obtenir des vins de bonne réputation à des prix très intéressants, ce qui offre la possibilité aux revendeurs de faire de bonnes affaires. Bien sûr, les aléas des mises impliquent une prise de risque, étant donné que personne ne sait à l’avance la quantité de vin qu’il va acquérir, mais elle n’engage à rien et a un côté ludique. Je pense sincèrement qu’il serait regrettable d’abandonner cette mise aux enchères.

Cela dit, nous désirons développer, parallèlement à notre traditionnelle vente aux enchères, un service de vente directe au domaine. Au-dessus du chai à barriques, nous projetons de créer un lieu de réception accueillant pour des réunions d’entreprises ou des apéritifs de mariages. Ceci nous donnera l’occasion d’utiliser notre four à pain en concoctant différents mets propres à accompagner dignement nos vins. Nos visiteurs pourront, par la même occasion, admirer notre authentique cave à foudres de bois qui atteste de notre approche traditionnelle de la vinification.

Pour les personnes intéressées, n’hésitez pas à nous contacter : info@domainepourtales.ch

 

4. bis Concernant la vente aux enchères du 22 janvier 2011 :

L’objectif était de réussir à vendre tout le stock réservé à la mise ; nous l’avons atteint. Les enchères sont même montées et cela dans un contexte peu clément au niveau du marché du vin. Nous ne nous attendions pas à obtenir des résultats positifs si rapidement et sommes donc heureux d’avoir pu véhiculer une image positive du vignoble neuchâtelois. Il le mérite car ses vignerons sont travailleurs et nombre de leurs vins sont dignes des meilleures caves.

A mon avis, cette réussite est due en premier lieu à la qualité générale des vins que nous avons obtenue avec le millésime 2011. Excellent en vigne, il impliquait certaines difficultés en cave que nous avons su bien gérer. Nos efforts visant à redynamiser la vente aux enchères et à en faire un événement ont également porté leurs fruits. Nous avons soigné notre communication en retravaillant l’aspect visuel, en révisant nos brochures et en prenant contact avec les médias locaux et nationaux dont nous sommes parvenus à susciter l’intérêt (BULCOM, L’Express, L’Impartial, Le Nouvelliste, hôtel revue, Canal Alpha, RSR (A première vue), TSR (Couleur locale)). Notre travail a aussi eu un bon écho parmi les principaux acteurs viti-vinicoles d’internet (www.vinsconfederes.ch, http://www.romanduvin.ch, http://www.thomasvino.ch/, …). A propos internet, la prochaine étape sera de remanier entièrement notre site www.domainepourtales.ch pour le rendre plus gouleyant, si j’ose m’exprimer ainsi.

 

Tableau de comparaison des deux derniers millésimes :

BLANC
Millésime 2010 2011
Total de litre misé 25300 29400
Prix moyen du litre 6.06 6.12

 

ŒIL DE PERDRIX
Millésime 2010 2011
Total de litre misé 7600 7200
Prix moyen du litre 9.22 9.67

 

PINOT NOIR
Millésime 2010 2011
Total de litre misé 12800 11600
Prix moyen du litre 9.83 9.99

 

5. Le domaine Hôpital Pourtalès est membre l’Association des fondations européennes des domaines viticoles (www.europaeische-stiftungsweingueter.eu). Savez-vous déjà quel type de collaboration existe entre les hommes de ces établissements ?

Question répondue par M. François Ermatinger, Secrétaire de La Fondation de L’Hôpital Pourtalès

L’Association des fondations hospitalières viticoles a été fondée le 31 mai 2008. Son siège est à Trèves (Trier), sur la Moselle. Elle compte actuellement plus de dix fondations et un plus grand nombre de personnes physiques. Cette association a fait suite à plus de quinze ans de rencontres régulières en les membres fondateurs et d’autres fondations qui n’ont pas encore rejoint formellement l’association.

L’association est ouverte aux domaines viticoles faisant partie d’une fondation d’utilité publique et ayant des buts sociaux. Les contacts que nous avons portent aussi bien sur nos domaines viticoles respectifs que sur les actions sociales que nous entreprenons.

Les moteurs de l’association se trouvent en Allemagne, à Würzburg, Trier, Freiburg im Brisgau, Ortenberg. En Suisse, le domaine de l’Hôpital de Soleure au Landeron, la Fondation Kartause Ittingen font partie des membres fondateurs. Le domaine de l’Hôpital de Morat nous a rejoint récemment.

Nous souhaitons que des fondations françaises, italiennes, autrichiennes, entre autres, rejoignent progressivement l’association.

 

L’existence des domaines viticoles propriétés de fondations, dont certaines sont bien plus anciennes que la Fondation de l’Hôpital Pourtalès, qui a pourtant fêté ses 200 ans en 2008, découle du financement des hôpitaux à cette époque. Dans une économie où l’agriculture était la principale activité, la vigne était celle qui apportait le meilleur rendement.

La prochaine assemblée générale aura lieu en juin à Würzburg, qui compte deux membres très importants, le Juliusspital et le Bürgerspital, deux institutions produisant d’excellents vins, avec des capacités de stockage de un million de litres.

A terme, nous espérons pouvoir vendre dans chaque fondation membre de l’association les vins des autres fondations.

L’année dernière, notre Pinot noir a été servi à Stuttgart au repas officiel du « Deutscher Stiftungstag ». Une jolie carte de visite pour notre fondation. Lors de cette manifestation importante, l’association avait un stand de dégustation, présentant la plupart des vins de ses membres. Nous y avons participé et avons noué à cette occasion d’intéressants contacts.

 

(*) David Houlmann remplace depuis janvier 2012 Jean-Paul Ruedin qui a fait valoir ses droits à la retraite fin 2011, après avoir oeuvré sur le domaine durant 25 ans.

 

J’adresse mes plus vifs remerciements à David Houlmann et François Ermatinger pour leurs réponses.

Laurent

Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *