Visite au Cru de l’Hôpital, le 14 janvier 2011

Passage chez Christian Vessaz à Môtier, vendredi 14 janvier, pour discuter et déguster quelques vins.

Info : j’ai placé dans les dernières publications des articles sur le Vully et sur la cave du Cru de l’Hôpital (il s’agit d’archives de mon ancien blog).

Communauté de Bourgeois de la Ville de Morat.

Très belle évolution du chasselas 2009 qui se déguste magnifiquement bien. Quelle tenue, à la fois au nez et en bouche. Mais Christian Vessaz nous sert le vin dans un autre verre (celui de gauche sur la photo ci-dessous). Quel changement dans l’expression aromatique au nez, qui devient plus intense et plus précis.

Nous poursuivons avec le pinot gris. Le 2009 possède beaucoup de charme, rond en bouche (mais sec), il a une très belle tenue en bouche et n’est en rien opulent. Le 2007, dans un autre style, plus tendu me plait beaucoup, il est un peu plus « acéré ». Néanmoins Christian Vessaz, attentif au moindre détail considère le vin comme à défaut. Il me montre une coulure sur le bouchon. Le vin est victime d’une légère oxydation, qui va aller croissante dans le verre.

Nous dégustons également le Traminer (gewurtraminer) dans les mêmes millésimes que le pinot gris. Une fois encore l’effet millésime joue à plein et cela pimente agréablement la dégustation. Christian me montre en riant une bouteille 2008, un véritable « collector ». Outre qu’il s’agisse du premier millésime pour la Mémoire des Vins Suisses, on trouve trois étiquettes de médailles d’or et d’argent qui ornent la bouteille.

Placé aux coeur de cette dégustation un vin surprise. En effet, mon hôte m’honore en ouvrant un flacon de pinot gris 1995 (photo), un vin réalisé par son prédécesseur. Un très bon millésime ! Très joli pinot gris, doté d’un fruité complexe et délicat (cannelle, pomme légèrement blette), mais fragile à l’air. La bouche avait encore de jolies choses à dire elle aussi, mais se montrait également fragile à l’aération.

Les vieux vins ont une capacité de séduction et d’émotion rares. Peut-être en raison du fait que l’on n’entrevoit plus de promesses, mais que l’on touche à la réalité de leur vie.

Quel bon moment ! Merci beaucoup Christian.

Le Murtensee en version mer d’huile

Après l’essai, il faut marquer la transformation. Réussie !

Lumière du soir en ce 14 janvier 2011 !

Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

3 réponses à Visite au Cru de l’Hôpital, le 14 janvier 2011

  1. Cornalin dit :

    Laurent, superbe, si tu prévois d’autres visites dans le Vully, n’hésite pas à faire signe aux amis…

    A+

    RV

  2. Laurent dit :

    Promis Hervé,

    Nous irons ensemble déguster dans quelques caves. Et si d’autres amis veulent se joindre à nous ils seront les bienvenus, naturellement. Et mon petit doigt me dit que si une petite équipe pouvait se constituer, une ou deux surprises pourraient les attendre au coin d’une cave.

    Amitiés,
    Laurent

  3. Mme Vinsconfédérés dit :

    très belles découvertes viniques au Vully… je m’inscris aussi pour une prochaine visite !
    merci !!! Mme Vinsconfederes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *