Quand le cep voit double

Je reste béat d’admiration devant le travail mené par le Musée Valaisan de la Vigne et du Vin.

Le MVVV proposera à partir du 19 mars, et jusqu’au 30 novembre, une nouvelle exposition :

Versannes, quand le cep voit double, où multiplier la vigne «à la mode de chez nous».


Le Musée valaisan de la Vigne et du Vin fait toute la lumière sur une technique très ancienne de reproduction de la vigne. Les «versannes», ces tranchées spectaculaires abandonnées au début du XXe siècle, se pratiquent encore à Visperterminen. Un art à découvrir en images du 19 mars au 30 novembre 2011.

Voyez les lignes d’échalas bien ordonnées sur les sols lisses des parchets valaisans. Il y a un siècle, le tableau était tout différent. Le vignoble était un champ de creux et de bosses qui accueillait des plantations en zigzag. Pour renouveler la vigne, on creusait de profondes tranchées, dans lesquelles on enterrait les vieux ceps pour en faire pousser de nouveaux. Ces versannes sont un mode de provignage par lignes entières, qui ne se pratiquait qu’en Valais. Elles ont marqué le paysage de façon spectaculaire pendant des siècles. Jusqu’à l’arrivée du phylloxéra et du Fendant au début du XXe siècle. Le pou de la vigne oblige les Valaisans à adopter le greffage sur plant américain. Parallèlement, les nouveaux cépages plus rentables imposent un nouveau mode de taille et d’alignement des ceps, «à la vaudoise». En l’espace de 60 ans, l’entier du vignoble sera reconstitué et les versannes abandonnées. Dans le Haut-Valais, moins touché par la maladie et par la pression de l’exportation, les viticulteurs de Visperterminen ont privilégié les versannes jusqu’en 1955, et certains d’entre eux n’ont même jamais renouvelé leurs vignes. C’est le cas de Lukas Stoffel (vigneron à Visperterminen) qui continue d’enterrer les ceps pour renouveler sa vigne, ligne après ligne.

Images d’hier et d’aujourd’hui

Jusqu’à ce jour, aucune étude complète n’avait été menée sur les versannes. Les chercheurs mandatés par le Musée valaisan de la Vigne et du Vin ont pu attester que la technique se pratiquait déjà en 1500. Ils ont également observé les gestes de deux vignerons de Visperterminen, afin de les documenter et de les conserver. L’exposition explique de façon didactique ces travaux d’un autre temps, grâce au reportage photographique de Bernard Dubuis et au film de l’ethnologue Cecilie Denkinger. On peut y voir les photos d’Alfred Egli, un chercheur zurichois qui a recensé le patrimoine viticole haut-valaisan dans les années septante, mais aussi des photos anciennes de la Médiathèque Valais-Martigny. C’est donc avec le double regard du passé et du présent que l’on fait le tour de la question.


Exposition du 19 mars au 30 novembre 2011, Musée valaisan de la Vigne et du Vin, Salgesch.

Du mardi au dimanche, de 14h à 17h, www.museevalaisanduvin.ch Visite commentée le 19 mars à 11h par A. Egli et B. Dubuis

Evènement : Une journée pour revivre le temps des versannes, avec des pros de la vigne, des artistes et des scientifiques.

Départ MVVV  Salgesch 9h – 9h30 – 10h. Arrivée MVVV Sierre dès 16h.

Temps de marche 2h. Bonnes chaussures.

Prix: Fr. 20.-/pers. Verre du musée, animations et dégustation comprises. Gratuit jusqu’à 16 ans. Places limitées. Inscriptions: museeduvin@netplus.ch ou 027/456 35 25 ou 456 45 25.

Petite restauration et boissons payantes sur place, ou pique-nique tiré du sac.

Parking: Salgesch place de l’église ou Sierre, plaine Bellevue. Entre les deux, déplacement en train (horaires sur www.cff.ch).

 

sources : Le Musée Valaisan de la Vigne et du Vin


Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *