• La 20e fête du Raisin à Féchy se tiendra le 23 septembre 2017

Mémoire & Friends 2011 à Zürich (I)

Aujourd’hui, je vous propose le compte rendu d’une dégustation  qui s’est déroulée voici trois semaines à Zürich dans la cave du restaurant Carlton, le dimanche 28 août. Une sorte d’avant première avant l’après-midi « Mémoire & Friends » du lundi 29 (140 producteurs présents ! CR à venir). Au Carlton, nous ne dégusterons uniquement que des vins des producteurs membres de la Mémoire des Vins Suisses.

Pour les derniers membres admis dans l’association, un seul vin était proposé. Pour les autres, deux vins : l’un d’un millésime récent et un autre plus ancien. De tous les vins dégustés, voici ceux vers lesquelles mes préférences allaient ce soir-là :

 

Les vins blancs :

 

Cépage chasselas :

Raymond Paccot, la cuvée Le Brez 2010, le Calamin GC Cuvée Vincent 2009 de Blaise Duboux. L’Yvorne Ch. Maison-Blanche 2009, le Clos de Mangold VV du Dom. Cornulus, millésime 08. Quatre vins, quatre styles, où fruité et minéralité, finesse et (ou) puissance magnifient le cépage et bien sûr …les terroirs.

Autres cépages blancs :

J’ai beaucoup apprécié le Pinot blanc 2008 du Gasthaus & Weingut Bad Osterfingen. Fruité, fraîcheur, tonus, finesse, caractère minéral, très belle longueur. Très apprécié aussi le Malanser Grauburgunder 2009 de Peter Wegelin, beaucoup d’expression, un vin que j’ai trouvé distingué. Idem pour le Chardonnay 2009 élevé en barrique du Ch. D’Auvernier. Fruité mûr (ananas tout particulièrement). En bouche, j’ai aimé l’équilibre, la fraîcheur et la densité, la longueur. Boisé fin et bien intégré.

Au Weingut Schwarzenbach (Meilen, ZH) les deux vins du Rauschling Seehalde étaient remarquables. Le 2009, au caractère floral marqué, à la bouche vive, mais à la finale grasse. Beau caractère minéral, et aussi du potentiel. Le 2005 encore fort jeune, lui aussi plein de potentiel, riche, fin et équilibré.

Chez Provins, les deux petites arvines m’ont comblé : 2009 et 2005 : deux vins fruités, équilibrés, vifs, longs, typés. Je crois me souvenir que la dernière dégustation du millésime 2005 m’avait quelque peu déçu. Peut-être un problème de bouteille ce jour-là ?

De la cave Weinbau Peter & Rosi Hermann, le Fläscher Completer dans les millésimes 2009 et 2008 étaient tous deux excellents. Une petite préférence pour le 2008 un peu plus complexe peut-être.

Pour terminer Le Traminer du Vully du Cru de l’Hôpital millésime 2009. Tout simplement complet. Un vin jeune expressif, dans un registre floral. Un vin épanoui, remarquable.

 

Parmi les vins rouges :

 

Les pinots noirs :

Le Raissenaz Grand Cru 2001 du Dom. Henri Cruchon, (Morges, VD), un vin très fin. Un ensemble fondu, élégant et très équilibré. Le pinot noir Pur Sang 2005 des caves Chambleau à Colombier (NE). Un vin encore très jeune, réservé, mais au beau potentiel qui commence à se découvrir. Encore des pinots noirs, mais de Suisse alémanique : Weingut Urs Pircher (ZH), superbes millésimes 2008 et 2000, le 2009 du Schloss Bachtobel n°3, racé et très fin. Et enfin, le Churer Blauburgunder Gian-Battista 1999 du Weinbau von Tscharner. Dense, viril, fruité, sur une belle acidité. Une classe à part pour ce pinot noir qui semble vieillir à la fois lentement et avec grâce.

Les vins d’autres cépages :

Le cornalin 2009 de Denis Mercier (Sierre, VS), fruité, profondeur, finesse, longueur, la syrah 2000 de chez Simon Maye, magnifique d’évolution et de finesse. Enfin, coup de coeur pour le vin du millésime 2001 du Domaine du Crochet Cuvée Charles Auguste de la maison Hammel (Rolle, VD), un vin d’un très bel équilibre, agréablement dense en bouche, très fin et long.  Une réussite.

 

Enfin, quatre vins surmaturés :

Le Johannisberg du Valais Saint-Martin du Domaine du Mont-d’Or. Millésimes 2009 et 2005 très fins, frais, longs.

La petite arvine Grain Noble de Marie-Thérèse Chappaz. Millésime 2008 absolument superbe, ciselé, très frais, longueur immense. Le millésime 2000 possède aussi une grande finesse. C’est un très beau vin, fondu et équilibré.

 

Laurent

Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *