• La 20e fête du Raisin à Féchy se tiendra le 23 septembre 2017

Les beaux bébés du Vully présentés à Morat

Mardi 14 juin, présentation des vins du millésime 2010 du Vully fribourgeois à l’hôtel-restaurant Murten à Morat : on y a vu de très beaux bébés !

 

L’ensemble des producteurs semblait être présent. Je me suis pas mal concentré sur les caves absentes en mai à Vullyssima, mais j’en ai aussi profité pour déguster ou redeguster des vins goûtés lors de cette fête voici cinq semaines.

 

Inutile de tourner autour du pot bien longtemps. La qualité tant des vins blancs que des vins rouges est globalement très bonne et il y a quelques pépites largement au-dessus du lot.

J’ai beaucoup apprécié la cuvée de chasselas Les Côtelines présentée par David Chautems de la Cave de Chambaz. L’autre cuvée de chasselas « En Chambaz » de cette cave tout comme l’ensemble des autres vins blancs 2010 était excellent. Mais j’ai été bluffé par la fraîcheur du Traminer 2009. Pour ce vin (sec), très intense au nez et à la bouche particulièrement équilibrée et fraîche, Avant assemblage, un lot aura réalisé sa seconde fermentation, l’autre pas. Un très beau vin. Deux vins rouges, le pinot noir 2010 possédait ainsi que d’autres vins rouges goûtés par ailleurs, de très belles notes de fruits rouges, dont la fraise (mûre et non compotée). Bel assemblage « Roches-Grises » du même millésime, gamaret et garanoir à parts égales et quelques pourcent de pinot noir. Un vin concentré, équilibré et fruité. Un vin élevé en barrique avec beaucoup de doigté.

Deux autres jolis chasselas à la Cave Schmutz. La cuvée classique étant ce 14 juin plus expressive que l’Hôtel Richard. Parmi les spécialités blanches, j’ai surtout relevé le riesling-sylvaner très fin, aux arômes puissants au nez. Une très belle expression de ce cépage. Du côté des rouges, la cuvée de Pinot noir 2010 « Sang des Bourguignons » est remarquable de densité. Joli fruit. Un vin qui va gagner en finesse dans les mois à venir. La cuvée 09 barrique de pinot noir plus réservée méritera d’être un peu attendue pour se révéler. Deux autres vins de 2009 (élevés en barrique) : la cuvée « Cabernet » (sauvignon et franc), aux tanins fins et serrés, mais assez marquée par des arômes de poivron, un merlot, dont j’ai aimé la mâche et la fraîcheur.

Toujours aussi téméraire, j’ai tasté, tasté und tasté bien des vins et pas mal causé aussi avec les vignerons qui m’ont accueilli à leur stand. Beaucoup de convivialité et de simplicité dans le Vully. C’est toujours très agréable d’y venir.

Au Château de Praz, Marylène Chervet et son mari Louis-Charles sont les nouveaux responsables du domaine. Ils ont officiellement repris le domaine le…1er avril 2011. Il y avait plein de jolis bébés, même si le plus beau est (déjà) millésimé 2011 : Alice. Toutes mes félicitations aux heureux parents !

De jolis blancs, très fins, deux chasselas dont la Réserve Blanche, un pinot blanc frais et fruité sur les agrumes, un pinot gris expressif, fin, ample mais sec. Très appréciés aussi le Freiburger, le riesling-sylvaner et le Traminer, trois vins également secs et expressifs. Enfin, le sauvignon blanc, au fruité intense. Une bouche équilibrée, dense et fraîche (il possède moins de sucres résiduels que le 2009). Deux rouges : le pinot noir est frais, fruité, équilibré, donc élégant et la Réserve Rouge 2009 qui est un pur jus de gamaret. Un vin élevé durant quinze mois en barrique. Lui aussi est élégant, mûr, dense et fruité. Il est considéré au domaine comme plus accessible que le 2008, plus fermé.

Chez Jean-Daniel Chervet, deux chasselas, le « classique » 2010 très sur les agrumes, et une cuvée 2009 élevée sur lies, offrant déjà un bel affinage. Le riesling-sylvaner est un peu moins expressif qu’à Vullyssima, mais il a été embouteillé entre temps.

A la cave Le Petit Château, outre du plaisir à revoir Fabrice Simonet, j’ai rencontré beaucoup de fraîcheur dans les vins dégustés. Le chasselas Tradition est lui aussi bien marqué par son fruité sur les agrumes, alors que la Réserve du Domaine est plus florale. Le Freiburger 2010 est un très beau vin, frais et expressif. Très fin. A Vullyssima, j’avais également dégusté un muscat très fin et aromatique.

A la cave de l’Etat de Fribourg, je n’ai dégusté que les deux chasselas, deux cuvées agréables et bien typées par leur terroir.

A la Cave G. & W. Guillod, on présentait des vins qui n’étaient pas pour la plupart encore en bouteille. Ce sont surtout les vins rouges qui m’auront plu. Un assemblage de pinot noir et de gamay équilibré et frais, floral, fin. Le pinot noir 2010 possédait une bonne charpente et un joli fruit. Le pinot noir 09 élevé en barrique était lui aussi très agréable, fin et floral, quant au rosé de garanoir, il était gouleyant avec un fruité très frais.

A la cave du Vieux-Praz, j’ai goûté un pinot noir 2010 frais et lui aussi bien construit. Tiré du fût, il n’est donc pas encore embouteillé.

A la Cave du Cru de l’Hôpital, je n’ai goûté que le chasselas « Tradition », toujours très rond, fin et fruité et deux vins rouges. Le pinot noir 2010 offre une très belle structure, des tanins fins et serrés, et une belle expression de son fruité. La Réserve des Bourgeois 09 (élevée en barrique) possède elle aussi une belle charge tannique, mais reste fraîche sur un fruité mûr.

A la Cave du Vieux Moulin : D’agréables vins blancs, tous frais, dont un chasselas fin et digeste, un Freiburger et un sauvignon (moins intenses que les autres vins de ces cépages dégustés en cette fin d’après-midi, mais peut-être sont-ils perturbés par leur récente mise en bouteille. Le Traminer ne semblait pas en souffrir de son côté. Un vin riche et aérien, frais et persistant. Trois vins rouges, dont deux assemblages. Le pinot noir est dans le registre du millésime, fruité et frais. L’assemblage 2010 (cuve) de gamaret et de garanoir auxquels a été ajouté quelques pour cent de pinot noir, possédait la fraîcheur et fruité attendus et une concentration intéressante. Bel équilibre en bouche. L’Oppidum 2009 est un assemblage des trois mêmes cépages. Il a été élevé en barrique durant 18 mois et a été embouteillé il y a deux semaines seulement. Malgré cela, il s’est montré très suave en bouche. Un vin avec du caractère et du potentiel.

Dommage pour l’affluence qui semble en baisse régulière depuis plusieurs années (l’invitation était faite aux professionnels, dont les restaurateurs et sommeliers tout particulièrement). Alors que les vignerons se décarcassent pour réaliser des crus de haute qualité, il est dommage leur travail ne trouve pas davantage d’échos favorables. Il serait grand temps que ces professionnels apprennent à sortir de leurs limites cantonales, surtout au coeur d’une région dont l’identité « Trois-Lacs » prend régulièrement plus d’importance.

 

Prochain rendez-vous avec les vignerons du Vully fribourgeois le 02 juillet pour la marche gourmande. Les vignerons vaudois du Vully réaliseront leur journée le 17 juillet.

le site internet de la promotion du Vully touristique.

 

Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *