Heure de gloire ou énième quart d’heure vaudois au Grand Prix des Vins Suisses 2011 ?

Si des valaisans, tessinois ou un alémanique ont déjà remporté le titre envié et convoité de Vigneron Suisse de l’année, je ne crois pas me tromper en écrivant ici que ce trophée de prestige n’a pas encore récompensé un professionnel  de la viticulture vaudoise (toujours largement 2eme canton viticole du pays en terme de superficie, est-il besoin de le rappeler).

Sera-ce le cas aujourd’hui ?

Le décryptage entre possibles et probables reste un exercice ardu. A côté de « l’éternel » Diego Mathier toujours très bien placé -et déjà gagnant une fois, la Cave des Deux Rives de Claude & Fils Fournier (Bioley-Brignon) présentera également trois vins et ce dans trois finales différentes, ainsi que la Kellerei Leukersonne de Jörg et Damian Seewer de Susten.

Mais les règles de pointage étant ce qu’elles sont, un producteur « masqué » pourrait très bien surprendre un de ces multi-finalistes, car c’est une note moyenne des vins présentés au concours qui détermine le vainqueur.

Face à ces trois encaveurs valaisans déjà positionnés dans leurs starting-blocks pour le sprint final, les chances vaudoises ne sont pas réduites à peau de chagrin pour autant. Fabio Penta sera triplement présent dans la finale Chasselas (deux vins pour la cave Hammel à Rolle et pour un autre qu’il a vinifié pour le compte d’un producteur).

Deux autres certitudes absolues ce soir : le vainqueur de la catégorie Müller-Thurgau et celui des vins liquoreux sera quoi qu’il arrive un suisse allemand pour la première et un valaisan pour la seconde. Six vins sur six.

Deux vins d’assemblages blancs vaudois sont également finalistes. Le vin d’assemblage Parfum de Vigne Clair Blanc 2010 de Mr Jean-Jacques Steiner rééditera-t-il les performances exceptionnelles du rosé de la même cave lors du Mondial du Pinot Noir de Sierre en début de mois passé ?

Belle sinon très belle (voire exceptionnelle) présence vaudoise dans les vins rosés et rouges : 12 nominés. Les vins vaudois sont présents dans chacune des catégories.  il faut remarquer leur tir groupé dans les catégories rosés avec quatre vins sur six et gamay avec trois vins sur six ! Les Frères Dutruy qui étaient déjà présents dans cette catégorie l’an passé sont de retour. Voila qui signe de la constance.

Au total, 20 vins vaudois sont présents en finale c’est du jamais vu.

Alors, titre ou pas titre pour un vaudois ce soir ?

Mais de toute façon, bonne chance à tous !

 

Laurent

PS : une pensée toute particulière pour le Petit Poucet du Vully qui fort de ses 150 ha de vignes a deux vignerons en finale !

Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à Heure de gloire ou énième quart d’heure vaudois au Grand Prix des Vins Suisses 2011 ?

  1. Christophe dit :

    le « système » d’élection du vigneron de l’année ne m’emballe pas vraiment
    une note moyenne ne risque-t-elle pas de nous donner un vainqueur « moyen » avec tout le respect que je dois au gagnant de ce soir (mon cousin est cité dans les papables)
    Pourquoi ne pas décerner ce prix sur les bases d’une reconnaissance d’un travail accompli sur le long terme, des millésimes plus que des coups de coeur ??

    • Laurent dit :

      Je crois qu’il faut faire avec et de toute façon tout concours à la fois ses qualités et ses défauts.
      Il est évident que certaines caves du pays axent une grande partie de leur communication annuelle via ce concours, mais, ma foi, cela fait aussi partie de la règle du jeu.
      Enfin, les vins sont dégustés dans le plus complet anonymat et ce dans des conditions strictes et claires.

      merci de votre message Christophe,

      Laurent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *