Caves ouvertes dans le Vully (2/2) : Ne faisons pas les choses à Môtier. Aujourd’hui, deux caves !

Cave de Chambaz, Francis et David Chautems, à Môtier :

Accueil très chaleureux de Francis Chautems et de son fils. Je n’ai pas dégusté toute la gamme des vins, parce que je voulais arriver à l’heure à la cave suivante. Pas de chance pour la cave de Chambaz, car Christian Vessaz, du Cru de l’Hôpital a joué les prolongations devant la foule qui arrivait chez lui à l’heure de la fermeture.

Deux chasselas : Les Côtelines et la sélection En Chambaz :

Les Côtelines 2009 : un vin frais, fruité, de bonne longueur, idéal pour un apéritif. Bel équilibre en bouche. Bien aimé.

En Chambaz : Un fruité un peu plus discret au nez, mais en bouche une structure plus dense, et surtout, un supplément de finesse qui offre au vin une belle noblesse. Belle longueur. Très apprécié.

Assemblage Roches-Grises 2009 : un vin composé de trois cépages : gamaret, garanoir et pinot noir, tous élevés en barrique. Jolie structure, fruité agréable et belle longueur. Un vin très agréable.

Pinot noir barrique 2009 : robe rubis profond, nez de fruits rouges mûrs. En bouche, c’est mûr, dense, frais et fin. Tanins gras et charnus, c’est proprement gourmand ! Bonne longueur. Je garde également un excellent souvenir du pinot noir 2008 des caves de l’Etat de Fribourg, un vin que David Chautems avait vinifié pour le compte de cette cave (un vin dégusté sur lors de Vullyssima 2009). Encore une cave du Vully où l’on sent beaucoup de travail et d’inspiration.


Cru de l’Hôpital, Christian Vessaz, Môtier :

Chasselas Vully 2009 : J’ai apprécié le fruité, la fraîcheur, l’équilibre et la longueur de ce chasselas bien mûr, structuré et élégant. Regoûté trois semaines plus tard, même impression positive d’un vin d’entrée de gamme particulièrement soigné et donc réussi.

Viognier 2009 : note d’abricot typant le cépage dès le nez, en bouche le vin est fin, gras, avec une légère touche tannique. Bonne longueur.

Pinot gris 2009 : joli fruit au nez, en bouche jolie structure, et surtout une fraîcheur qui donne envie de ne pas recracher le vin. C’est fin, long, délicat. J’aime beaucoup.

Sauvignon blanc 2009 : nez très expressif, avec une note de buis dominante. Vin vif, et dense, nerveux presque (pas de malo réalisée), long et très fin. J’aime beaucoup, et pourtant, je ne suis pas un inconditionnel de ce cépage.

Traminer 2009 : Nez puissant, fruité. En bouche, outre la sensation de puissance, c’est la fraîcheur qui épate. Un vin riche mais équilibré et fin. Très belle longueur, sur laquelle on retrouve un fort bel amer, que Christian Vessaz qualifie de « constructif ». Superbe vin de gastronomie.

Oeil de Perdrix 2009 (cépage pinot noir) : difficile de présenter un vin après ce Traminer. Cet oeil de perdrix paraît quelque peu terne en bouche. Il ne manque pourtant pas de fraîcheur et de fruit. Un vin plaisant.

Pinot noir 2008 : il ne manque ni de fraîcheur ni de fruité lui aussi. Si ce pinot noir est somme toute léger, il est mûr, fin et fort agréable.

Réserve des Bourgeois 2008 (les Bourgeois de Morat, soit les propriétaires du domaine Cru de l’Hôpital, dont Christian Vessaz est le directeur technique) : ce vin a été élevé 12 mois en barrique, puis a passé quatre mois en cuve avant l’assemblage (gamaret, garanoir et pinot noir dont le dernier est la base, mais dont la proportion varie selon les millésimes) et le conditionnement sous verre. Caractère épicé et fruité, le vin est séveux, et possède une jolie longueur. Le millésime 2007, m’a paru plus puissant, avec des tanins logiquement plus fins, serrés et ronds. Une fois encore j’ai relevé la fraîcheur en bouche et une vivacité de bon aloi.

J’ai aussi eu l’occasion de déguster un gamay passerillé 2007. Un vin hors commerce (et aussi une micro-vinification) que Christian Vessaz m’a fait déguster ainsi qu’il l’a réalisée : pour le plaisir. Fruité très agréable et puissant (fraise mûre et cassis), bouche fraîche et grasse, acidité bien nette, et fort belle longueur en bouche.

Pas en manque d’idées, Christian Vessaz a initié ses visiteurs à la mise en bouteille : manipulation du guillon et remplissage du flacon, bouchonnage, puis étiquetage de la bouteille. Les enfants ont adoré (les plus grands aussi) !

Décidément, les vins du Vully, ça vous aide à avoir le Morat au beau fixe ! A fond la forme même !

Laurent

Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *