Visite à Vétroz chez André Fontannaz

Voici le compte rendu de dégustation d’une visite chez André Fontannaz le 26 juillet 2008.

Invité anonyme, je me suis « glissé » au sein d’un groupe d’une dizaine de personnes, issues du groupe Suisse du forum LPV. Merci à chacun pour leur accueil.

André Fontannaz, Cave de la Madeleine, à Vétroz :
Domaine de presque 13 ha, complété par quelques 4 ha d’arbres fruitiers. La plupart des cépages traditionnels du Valais sont présents sur la carte de cette cave.

 

Fendant de Vétroz 07 : Nez mûr (poire), fin CO2, jolie bouche joliment tendue, belle impression minérale, léger amer en finale. Un Fendant de soif, très agréable, de bonne persistance.

Fendant de Vétroz Grand Cru 07 : vignes plus âgées, le vin est plus racé, la bouche est plus fine, plus structurée, son amplitude évoque même un peu une légère tannicité. L’équilibre et la finesse en bouche sont remarquables. Bonne longueur.

Païen 07 : vignes à Ardon, en deuxième zone (soit 650 m d’altitude). C’est la quatrième feuille de cette jeune vigne dont c’est la première récolte. Un vin riche, mûr, auquel il doit rester quelques sucres résiduels, déjà bien fondus et intégrés. Joli fruité (fruits jaunes), acidité nette (pas de malo), la bouche est bien tendue. Bonne longueur. J’aime bien. André Fontannaz est surpris par la qualité de ce vin issu de vignes très jeunes. Il craint dans les années à venir que les jeunes plants soient moins généreux qualitativement parlant.

Petite Arvine 07 : élevage en cuve. Si ce vin s’avère fin, élégant, avec un fruité classique (rhubarbe et pomelos) il « pèche » un peu par son manque de tension et la présence de 6 grammes de sucres résiduels. La 2eme fermentation n’a pas été faite, et c’est tant mieux. En finale, la présence saline typique de la petite arvine est retrouvée.

Amigne Grand Cru 07 : André Fontannaz exploite près d’un hectare et demi de ce cépage rare, et quasiment planté que sur les sols de schistes noirs de sa commune. Bonne attaque, belle fraîcheur, malgré 15 grammes de sucres résiduels le vin conserve une belle tension. La sucrosité étant plus nette en finale. Arômes classiques d’écorce d’orange, quinquina (discret) et d’abricot. Belle finesse et jolie longueur.
Quel dommage que les arômes de ce cépage n’apparaissent que lorsque la maturité des baies est élevée. Ce cépage nous prive presque tous les ans de la satisfaction de goûter des vins secs. Heureusement, il se prête bien à la surmaturité (voir plus bas).

Gamay 07 : nez floral (violette), la bouche est souple, manquant selon moi d’un peu de volume et peut-être aussi d’un poil de maturité.

Pinot Noir Grand Cru Balavaud 06
: nez floral et épicé, la bouche offre une belle finesse, elle est bien construite. Les tanins paraissent toutefois un peu secs.

Cornalin 07 : Le vin est élevé en cuve. Les baies ont été ramassées à 95 degrés Oeschlé, et le vigneron concède que la maturité est limite. Cela se ressent lors de la dégustation avec des arômes de lierre, de poivron. La bouche manque de structure, de densité. La longueur est moyenne. En finale, je retrouve néanmoins un agréable note de réglisse. Le millésime 2007 est passé par là, et il n’était pas facile pour les vignerons.

Humagne rouge 06 : élevage en barrique durant une année plus ou moins. Le premier nez apparaît herbacé, on retrouve aussi trace de l’élevage (note vanillée sans conséquence). La bouche est carrée, de bonne concentration. L’ensemble est agréablement « sauvage » et, de fait, la typicité est nette. Un vin très agréable qui -je crois, a plu à l’ensemble des dégustateurs.

Syrah barrique 06 : un vin issu de vignes jeunes (de cinq à neuf ans). L’élevage s’est fait en barrique durant une année, tout comme pour l’humagne rouge. Le caractère boisé est plus prononcé au nez. En bouche, les tanins sont ronds, polis, la structure est bonne et l’ensemble s’avère digeste. Seul le fruité paraissait discret. A revoir.

Assemblage Magdalena 06 : assemblage de type bordelais (merlot pour moitié, cab. sauvignon pour un gros tiers et cab. franc pour quelques 15 pour cent). Un vin franc et net, jolie bouche marquée par des notes végétales et par l’élevage (eucalyptus).

Malvoisie flétrie 07 (cépage pinot gris)
: nez sur l’abricot, le coing, la bouche offre une finesse très correcte, elle est fraîche, sans lourdeur. Seule la finale m’a parue moyenne.

Amigne flétrie sur souche 06 : raisins ramassés à 165 ° Oechslé le dix janvier 2007. Vin élevé durant seize mois en barrique. Les rendements sont bien évidemment très bas (à peine plus de 300 grammes au mètre carré). A nouveau l’abricot est très présent au nez, la bouche est dense, sans la moindre lourdeur, il est vrai qu’une belle acidité apporte tension et fraîcheur. La liqueur est d’une douceur superbe, beaucoup d’élégance, de finesse. Très belle longueur. Mon coup de cœur du jour. Le coût  : 36 CHF (22€) les 50 cl.

 

Pour conclure : l’ancien président du groupement valaisan de production intégrée Vitival, nous a proposé une bien belle dégustation. Les vins rouges en gardant -en mémoire le caractère difficile du dernier millésime, m’ont parus moins précis que les vins blancs.

Voici une cave dont les vins sont de facture classique, sans aucun travers technique.
Hors du cadre de la dégustation, nous avons passé un très agréable moment sous le soleil vétrozain au nid d’aigle que le vigneron partage avec Fabienne et Marc-Henri Cottagnoud dans les vignes, à converser,  déguster à nouveau quelques vins et manger une savoureuse assiette valaisanne.
Merci André Fontannaz

 

ANDRE FONTANNAZ – vigneron-encaveur
CH – 1963 Vétroz
+41 27 346 45 54 – également fax
+41 27 346 46 54 – cave
+41 79 357 55 02 – mobile
info@fontannaz.ch


www.fontannaz.ch

Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *