Une semaine dans la vie du blogueur

Belle, agréable et intensive semaine pour l’amateur que je suis. Je vais vous la conter pour une fois.

Dès mardi matin, rendez-vous à La Liaudisaz pour déguster des échantillons de vins de Marie-Thérèse Chappaz et de Benoît Dorsaz en leur compagnie.

Les deux vignerons attendant de moi que je parte à la recherche d’éventuels défauts parfois, et, que je leur donne mon impression sur les vins avec la plus grande franchise et sincérité avant toute chose. Exercice -si l’on peut dire- à la fois passionnant, enrichissant et pour le moins difficile. Il s’agissait d’échantillons de vins 2009 pour la plupart, parfois du millésime 2008 (des vins élevés en fûts) où du millésime 2007 pour les deux petites arvines grains nobles (des vins donc non « finis »).

Il n’est bien sûr pas question de parler de ces vins ici, bien que j’ai pris de nombreuses notes. Cela n’aurait aucun sens.
Merci à vous deux Marie-Thérèse et Benoît, pour cette fenêtre ouverte vers des vins qui seront commercialisés dans quelques mois seulement.

je suis à la vigne

Bon, elle n’était pas dans ses vignes, mais elle bossait quand même !

L’après-midi, …

Le rocher de Beudon

Vue sur le rocher et le domaine de Beudon depuis la route cantonale. Vous ne rêvez pas, il y a des vignes là-haut ! Et elles sont cultivées en bio-dynamie.

 

L’après-midi, passage chez Jean-Claude Favre à Chamoson (cave Sélection Excelsus) pour récupérer une commande en souffrance depuis plusieurs mois. Derrière la maison, ça bétonne et ça construit. Rapide visite du chantier. Le millésime 2010 inaugurera un bâtiment flambant neuf, qui permettra au vigneron de voir la totalité de ses installations regroupées sous un même toit (aujourd’hui, il travaille sur trois sites différents). Zone d’accueil de la vendange, pressoir, cuverie, chai à barriques, tous ensemble, et de plain-pied. Nous nous rendons ensuite dans le carnotzet où nous dégustons un fendant, puis un autre. Jean-Claude, qui n’a pas encore assemblé ses cuves, me fait donc goûter un vin qui se trouvera dans le fendant de Chamoson 2009, puis un autre qui fera la base du fendant Excelsus 2009. On tchatche, beaucoup bien sûr, et puis, nous partons dans la proche cuverie pour déguster la quasi totalité des vins blancs et quelques rouges. Au fur et à mesure que nous dégustons, je sens Jean-Claude se détendre, sourire parfois aussi. Il finit par me dire « Après deux mois de vinif compliqués, j’ai enfin retrouvé le sommeil. Maintenant, je commence enfin à être content de mes vins 2009 ». Passez donc chez lui (et chez d’autres vignerons bien sûr) lors des caves ouvertes de printemps 2010 pour finir de le convaincre, et surtout pour vous en convaincre vous aussi.

Voici les dates de ces caves ouvertes en Valais : les 13, 14 et 15 mai 2010.

 

Gardez vos agendas ouverts, car d’autres caves seront ouvertes durant le joli mois de mai :

Le 30 avril et le 1er mai : les vignerons et caves de Neuchâtel ouvrent leurs portes. Pour en savoir plus, voir ici

Pour visiter des vignerons et des caves vaudoises, retenez les dates du 21 et 22 mai. Voir sur le site de l’interprofession ici.

Les vins du Tessin se dégusteront la semaine suivante, le samedi 29 mai.  A suivre prochainement sur le site de Ticino Wine

Mais avant les caves ouvertes, il y aura le premier salon annuel du vin en Suisse : Arvinis. La 15e édition se déroulera toujours dans les halles CFF de Morges. J’y reviendrai vite, car le salon aura lieu dans un moins d’un mois. J’ai été invité à la conférence de presse qui le précède voici près de deux semaines. C’était mardi 09 mars.

 

Après ces infos qui reviendront dans la rubrique Agenda sous peu, retour à ma semaine de blogueur :

Mercredi après-midi, le téléphone sonne. Je lis un numéro avec l’indicatif téléphonique 044. Serait-ce un appel commercial, un de ces nombreux spams téléphoniques pour connaître votre avis sur n’importe quoi ? Je le crains, mais décroche quand même. Bien m’en a pris, c’était Suzanne Scholl, une journaliste zürichoise qui s’étonnait que je ne me sois pas inscrit aux trois journées que l’association Mémoire Des Vins Suisses organisera dans la région des Trois-Lacs et auxquelles j’ai été convié. Nous comprenons rapidement que cela résulte d’un courriel dont je n’ai pas réussi à ouvrir les pièces jointes.
Les choses rentrent dans l’ordre. J’étais déjà inscrit à la dégustation de Berne, me voila désormais inscrit à la journée du vendredi qui m’emmènera de l’assemblée générale de l’association à la visite de trois caves de Neuchâtel, puis à Morat pour une visite de la ville, et, pour finir, dans le Vully pour une visite du Cru de l’Hôpital de Christian Vessaz avant de souper à Sugiez avec les autres participants.
La journée de samedi consacrée au vignoble du lac de Bienne se fera sans moi (week-end travaillé).
Sacré programme en perspective ! Je me réjouis d’avance. Les membres vignerons de l’Association seront tous là, ainsi que les organisateurs aussi bien sûr.

Pour en revenir à la dégustation de la Mémoire Des Vins Suisses du jeudi 25 mars. Elle aura lieu à l‘hôtel Bellevue Palace à Berne. Elle se déroulera de 15 à 19 heures. Les vignerons et caves de l’association présenteront chacun trois vins de millésimes différents. Prix d’entrée : 20 CHF

 

Vendredi soir, rendez-vous à Morges à l’hôtel de La Longeraie où Yves Paquier a invité Pierre Casamayor (le conférencier était déjà la veille à Sierre où Dominique Fornage le recevait pour une soirée au programme quasi identique, mais sur les vins de chasselas valaisans).

Soirée conviviale et très consciencieuse ou Monsieur Casamayor a réalisé dans un premier temps un cours didactique sur l’analyse sensorielle, puis passage à des travaux pratiques avec une sélection de dix chasselas vaudois (des vins sélectionnés par l’Office des Vins Vaudois). Nous avons terminé la soirée avec un cocktail dînatoire où nous avons encore dégusté encore trois vins, dont un très beau Dézaley l’Arbalette 2007 de la cave Testuz, un chasselas de La Côte, et un Servagnin de Morges.
Durant ce cocktail, monsieur Casamayor s’est approché et a discuté longuement avec les participants. Voilà un grand dégustateur, un homme de science aussi, d’une simplicité et d’une convivialité rares. Une rencontre informative et de grand plaisir. Merci ! Soirée conviviale grâce aussi à Yves Paquier, Richard Pfister et Alexandre Truffer.

En début de soirée, j’ai également eu beaucoup de plaisir à déguster le chasselas d’Yvorne de la cave Pierre Latine. Allez savoir pourquoi ou comment, mais le lendemain mes pas m’ont emmené jusqu’à l’entrée du Château de Chillon (voir en bas de page).
Étonnant, non ?

J’essaierai de revenir sur cette soirée de Morges prochainement. Mais une semaine de travail de soixante cinq heures va aussi débuter…

Pierre Casamayor et Yves Paquier

Messieurs Pierre Casamayor et Yves Paquier.

 

Samedi ? J’étais à Mondagastreux :

Mondagastreux I

Chillon Castle

Château de Chillon, reflet

Laurent

Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *