Même sous-cotée, La Côte est alerte !

La Côte ?  Voici la plus grande région viticole vaudoise. En effet, La Côte représente plus de cinquante pour cent de la surface viticole cantonale, et cette  surface, imposante a sans aucun doute desservi cette région.

Face au lac (Léman bien sûr) et aux Alpes (françaises), faisant presque le dos rond au massif du Jura (vaudois). Le relief est calme, peu tourmenté. A l’aise entre Lausanne, sa capitale cantonale à l’est, et Genève, la grande-ville-internationnale-du-bout-du-lac, à l’ouest. Il y a bien aussi le Rhône, mais à ce niveau du Léman, il est difficile à observer. Zone rurale, trois communes marquent aisément la région d’un point de vue géographique. Morges, proche de Lausanne, Nyon proche des limites cantonales avec Genève, et en son centre, Rolle.

Lieu de villégiature pour nombre de forfaitaires fiscaux (il n’y a pas qu’eux), c’est pourtant une région où les villages ont su conserver un aspect pittoresque, loin du strass argenté-doré de certaines luxueuses villas qu’ils accueillent.

Pour ce qui est de la dive bouteille, La Côte pourrait presque passer pour le vilain petit canard régional. Surface étonnamment grande (plus de deux fois celle du Lavaux, largement triple à celle du Chablais), La Côte ne dispose pas à d’un vignoble clairement réputé, un « moteur » en quelque sorte, ainsi que le sont par exemple, le Dézaley ou Yvorne pour Lavaux et le Chablais.

Chaque appellation communale devant renouveler sans cesse son « droit à l’image ». Quelques vignerons ont participé à cela. Raymond Paccot à Féchy, Henri Cruchon (et ses fils) à Morges, étant certainement les plus connus.

Et pourtant, les bonnes adresses ne manquent pas sans aucun doute.

J’ai pu m’en rendre compte en dégustant des vins de l’association Clos, Domaines & Châteaux (la majorité des membres de l’association s’y trouve), des Frères Dutruy (à Founex), du domaine de Marcellin (également à Morges), des caves Cidis (une coopérative qui propose -entre autres vins- des chasselas formidables), les vins vinifiés par Fabio Penta chez Hammel vins, où ceux de Jean-François Crausaz, pour le compte de la maison Bolle, de Vincent Graenicher, du Dom. du Penloup à Tartegnin, Kursner Frères à Féchy …

D’autres noms circulent régulièrement, et je en vous propose ici plusieurs, bien que je ne les ayant pas visités : Reynald Parmelin du domaine La Capitaine à Begnins, Philippe Bovet à Givrins, , …

 

Il est temps de redécouvrir La Côte, ainsi que l’ensemble des vignerons vaudois (Côtes de l’Orbe, Vully, Chablais, Lavaux) et cela dès le week-end prochain, le vendredi 21 et le samedi 22 mai, à l’occasion des journées

caves ouvertes vaudoises

Je vous encourage vivement à vous y rendre, et vous souhaite de belles découvertes et rencontres.

 

Laurent

 

Ajouté le 28 juillet :

Sélection des Vins Vaudois 2010 : La Côte à la cote. Un article du journal 24 heures

Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *