• Les Caves Ouvertes du Valais 2017

Eléve Lambert : au tableau !

Ou pourquoi les rayons de l’astre solaire sont, dès son lever, plus efficaces sur un vignoble en pente qu’en plaine. Et comment la physique transforme le handicap de l’altitude en avantage, à partir de la déclivité de la pente.

– « Alors, Jean-Henri Lambert, on blague au fond de la classe et on interrompt mon cours ? Si vous veniez au tableau, parler à l’ensemble de vos camarades, de ce que vous devisiez à l’instant avec Mr Skalli ?

– C’est la faute de Skalli, Monsieur ! Ce languedocien, ne voit que le Nord du pays comme une zone froide, sans soleil, toujours trempée par la pluie, incapable d’offrir aux vignes une maturation optimale, quand le gel printanier n’a pas simplement tout gâché.

– Lambert, votre situation s’aggrave ! Je vais vous apprendre à vous moquer de mon cours de sciences. Vous allez rencontrer le Proviseur séance tenante.

– A l’aide d’arguments mathématiques, Monsieur le Professeur, j’étais entrain de démontrer à Skalli, que des régions septentrionales comme mon Alsace natale, pouvaient faire aussi bien en terme de maturation de fruits que des régions méridionales.

– Je vous écoute Monsieur Lambert, faites-nous part de vos conclusions mathématiques sur la question ou ce sera le bureau du Proviseur.

– Voici, Monsieur :

A partir de mes calculs, j’ai pu démontrer que la quantité de chaleur reçue sur une surface varie non pas suivant la valeur de l’angle, mais suivant la valeur du sinus de l’angle.

Démonstration : Au soleil levant, les rayons de soleil rasant une surface horizontale ont une chaleur nulle (sinus 0° = 0). Mais que la pente soit de 30°, et cette même chaleur équivaut à la moitié de la chaleur maximum que peut recevoir le versant quand les rayons sont à la perpendiculaire (sinus 30° = 0,5 ; sinus 90° = 1)
Comme la valeur du sinus de l’angle croît plus vite que la valeur même de l’angle, on voit l’avantage que constitue un sol – un vignoble- en pente).

– Vos arguments m’ont convaincu. A l’avenir on parlera de la Loi de Lambert sur ce sujet. Vous pouvez reprendre votre place.

Monsieur Skalli, au tableau s’il vous plait, donnez-nous votre opinion sur le gel dans les vignobles en pente.

– A partir de la Loi de Lambert, et parce que l’air froid est plus lourd que l’air chaud, on peut en déduire que les vignobles en pente sont davantage protégés des gelées que ceux de la plaine. Par ailleurs, le dénivellé du sol permet un drainage naturel de l’eau des précipitations, évitant sa stagnation, dangereuse pour les racines des plantes en cas de gel.
– Merci messieurs. Et voici l’heure …de la récréation ».

(texté édité, créé en février 04).

 

En savoir plus sur ce scientifique ? Veuillez cliquez ici

Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

Une réponse à Eléve Lambert : au tableau !

  1. Ping :A Féchy, une carte viticole et une charte pour un vignoble classé ! – Vins Confédérés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *