Vinéa 08 : le sacre de Râ-Dieu Ier

Retour sur le salon des vins du Valais, qui s’est tenu à Sierre durant le premier week-end de septembre, avec quelques notes tirées de mes dégustations.

Exclusif : Vins-Confédérés vous offre un fauteuil pour la cérémonie du sacre de Râ-Dieu Ier. 

 

Bien que ce blog soit un plaisir, et qu’il n’a aucune volonté et ambition de devenir un guide électronique (la bonne blague !), j’ai décidé de créer non pas un classement, mais une « e-récompense ».

Le lauréat de cette année est Jean-Claude Favre, de Chamoson.

(et cela tombe bien puisqu’il a été croqué voici deux ans par mon ami Igor)

 Cave

Sélection Excelsus

Râ-Dieu Ier, le Pharaon s’installe sur le sommet de la pyramide en 2008 !

(c’est une image, il préfère la rondeur d’une barrique aux angles d’une pierre)

Longue vie à toi, Oh Râ-Dieu Ier (soyons prudent, par les temps qui courrent…).

Grâce à l’Internet et à l’amitié de plusieurs internautes (enfin, peut-être de deux), il prend sa revanche sur la presse spécialisée helvétique, qui ne dit que trop rarement tout le bien que son travail mérite.

 

Les progrès sont constants (on déguste et on boit les vins de cette cave depuis quelques années). Vous l’aurez compris, la très bonne qualité -toujours avérée, ne cesse de s’élever.

La gamme des vins s’est élargie récemment avec l’apparition d’une humagne blanche, un vin élevé en barrique. Si je n’avais guère goûté le premier millésime trop marqué par le bois (2004), les deux suivants s’avèrent de belles réussites : finesse et minéralité préservées.

La dégustation des vins à Vinéa : toujours de beaux vins blancs : fendants, Petite Arvine, Johannisberg, pinot gris et blanc, et aussi la nouveauté du millésime 2006 : une marsanne (élevée en barrique). Premier millésime et d’emblée un coup de coeur. J’ai dégusté plusieurs marsannes sur ce millésime : Gérald Besse, Marie-Bernard Gillioz, Denis Mercier, Marie-Thérèse Chappaz (pas des bras cassés, quoi !), et celle-ci tranche avec toutes les autres parce qu’elle est sèche ! Un très joli vin à encaver et à apprécier dans les années à venir. Pour évoquer les vins rouges de la cave, notez une très belle syrah 07, un cornalin 07 gourmand et l’assemblage rouge 1955 (*) -le seul vin rouge élevé en barrique, un vin particulièrement harmonieux et fin. Pour finir un liquoreux, Eranthis 05, de haute volée.

(*) 1955 : ce n’est pas le millésime du vin dégusté (c’était le 06), c’est le code postal de la commune. Mais ça, c’est une autre histoire…

 

Râ-Dieu Ier est un pharaon moderne, proche de son peuple, qu’il écoute et respecte. Vous pouvez honorer son règne en lui adressant un courriel de félicitations.

 

 

D’autres caves visitées à Vinéa :  

Cave du Vieux Moulin, Romain Papilloud : toujours de très beaux vins blancs, très fins, minéraux et non dénués de vinosité. J’ai bien aimé aussi la syrah 06 (barrique) et, pour finir : très bel Ermitage Volupté 06, un vin surmaturé. La cave a été visitée en avril de cette année, le CR va être publié la semaine prochaine. Un grand vigneron aussi. Romain sera t-il le Vinum Imperator 2009 ?

 

Denis Mercier, Sierre : Très jolie petite arvine, j’ai aussi aimé le cornalin très fin, élégant, au boisé subtil, et une syrah puissante, intense, de très belle tenue. L’Ermitage surmaturé 06 est dense, mais ne manque pas de style.

 

Marie-Bernard Gillioz, Grimisuat : Belle marsanne 07 sèche, beau cornalin fin et puissant. Une nouveauté en blanc : l’Orpin, un assemblage de marsanne et de PA élevé en barrique (en cours d’élevage).

 

Madeleine & Jean-Yves Mabillard-Fuchs, Venthône : très belle humagne blanche 06 et 07 : des vins fins et élégants.

 

Cave des deux rives, Claude Fournier & Fils, Bioley-Brignon : Amigne 2007 : Je ne connaissais pas cette cave. Très belle amigne sur les agrumes. Beaucoup de fraîcheur, de tonus pour équilibrer la sucrosité de ce vin structuré. Très digeste, ce vin est fin et long. Très apprécié.

 

Cave des Cailles de Cédric Flaction, St-Pierre de Clages : j’ai aimé la petite arvine, droite, tendue, typée avec une belle finale saline.

 

A revoir in situ, la cave Simon Maye & Fils : Les vins blancs se goûtaient mal. Impression due à la mise en bouteille ?

 

J’ai été déçu par les vins blancs de Fabienne Cottagnoud. L’amigne Grand Cru manque de pep. Les sucres résiduels encombrent les papilles, bref la bouche est lourde. La petite arvine en barrique est dure comme une planche. Qu’est donc devenue la finesse qui l’habitait voici quelques années ? Mais pour finir sur une bonne impression : l’amigne surmaturée 06 est magnifique. Ici, Fabienne Cottagnoud fait preuve d’un talent rare. L’harmonie et l’équilibre font de ce vin le plus bel exemple connu de surmaturé avec ce cépage. La très belle amigne flétrie d’Hervé Fontannaz, dégustée il y a près de deux mois est un ton en-dessous.

 

Dernier vin dégusté : un très joli pinot noir 2007 « Réserve du Père Maurice » de Philippe Constantin, de Salquenen. Merci qui ? Merci Paul !

 

 

L’Ardève (le sommet) et Chamoson (la commune) en avril 06. C’est sur le cône de déjection situé sous cette commune que se trouve le vignoble du pharaon Râ-Dieu Ier.

 

Laurent

 

www.vinea.ch

www.chamoson.ch

Share This:

A propos Laurent Probst

Mon blog sur les vins suisses, librement et avec plaisir (ce qui n'exclut pas quelques accès d'humeur). Mais pas que du vin, de la cuisine, des photos, des hors sujets parfois aussi. Bienvenue ...en Suisse ! En mai 2014 j'ai créé une société individuelle : Laurent Probst - Vin & Communication avec laquelle je propose des prestations payantes aux caves de Suisse romande : visites de caves, réalisation et publication de communiqués de presse, travaux d'écriture et de relecture de sites Internet, gestion et animation de pages professionnelles sur les réseaux sociaux, travaux photographiques, traduction FR/DE en partenariat avec un journaliste alémanique, vente d'espaces publicitaires, vente de vin. Je suis membre de la Fédération Internationale des Journalistes et Ecrivains du Vins (FIJEV), depuis 2011. Laurent Probst
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *